FETES JUIVES (6) : LA FETE DES TABERNACLES

 

Le dernier jour, le grand jour de la fête,

Jésus, debout, s’écria :

Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi

et qu’il boive.

(Jean 7.37)

 

Lecture proposée : (Lévitique 23.33-43 )

33 L'Eternel dit à Moïse: 34 «Transmets ces instructions aux Israélites: Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tentes en l'honneur de l'Eternel, qui durera 7 jours. 35 Le premier jour, il y aura une sainte assemblée; vous n'effectuerez aucun travail pénible. 36 Pendant 7 jours, vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte assemblée et vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu; ce sera une assemblée solennelle, vous n'effectuerez aucun travail pénible.
37 »Telles sont les fêtes de l'Eternel, les saintes assemblées que vous proclamerez afin que l'on offre à l'Eternel des sacrifices passés par le feu, des holocaustes, des offrandes végétales, des victimes et des offrandes liquides, chacun le jour fixé. 38 Vous respecterez en plus les sabbats de l'Eternel et vous continuerez à faire vos dons à l'Eternel, tous vos sacrifices pour l'accomplissement d'un vœu et toutes vos offrandes volontaires.
39 »Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête en l'honneur de l'Eternel pendant 7 jours: le premier jour sera un jour de repos, et le huitième aussi. 40 Le premier jour, vous prendrez de beaux fruits, des branches de palmiers, des rameaux d'arbres touffus et des saules de rivière, et vous vous réjouirez devant l'Eternel, votre Dieu, pendant 7 jours. 41 Vous célébrerez chaque année cette fête à l'Eternel pendant 7 jours. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations. Vous la célébrerez le septième mois. 42 Vous habiterez pendant 7 jours sous des tentes. Tous les Israélites de naissance habiteront sous des tentes 43 afin que vos descendants sachent que j'ai fait habiter les Israélites sous des tentes après les avoir fait sortir d'Egypte. Je suis l'Eternel, votre Dieu.»

 

(Jean 7.37-43)

37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, debout, s'écria: «Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de lui, comme l'a dit l'Ecriture.» 39 Il dit cela à propos de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui. En effet, l'Esprit [saint] n'avait pas encore été donné parce que Jésus n'avait pas encore été élevé dans sa gloire.
40 Après avoir entendu ces paroles, beaucoup dans la foule disaient: «Celui-ci est vraiment le prophète.» 41 D'autres disaient: «C'est le Messie.» Mais d'autres disaient: «Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Messie? 42 L'Ecriture ne dit-elle pas que c'est de la descendance de David et du village de Bethléhem où était David que le Messie doit venir?» 43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.

 

(Jean 8.12-20)

12 Jésus leur parla de nouveau. Il dit: «Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie.»
13 Là-dessus, les pharisiens lui dirent: «Tu te rends témoignage à toi-même; ton témoignage n'est pas vrai.»
14 Jésus leur répondit: «Même si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais. Quant à vous, vous ne savez pas d'où je viens ni où je vais. 15 Vous, vous jugez de façon humaine; moi, je ne juge personne. 16 Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul, mais le Père qui m'a envoyé est avec moi. 17 Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux personnes est vrai. 18 Or, je me rends témoignage à moi-même et le Père qui m'a envoyé me rend aussi témoignage.»
19 Ils lui dirent donc: «Où est ton père?»
Jésus répondit: «Vous ne connaissez ni moi ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.»
20 Jésus dit ces paroles alors qu'il enseignait dans le temple à l'endroit où était le trésor, et personne ne l'arrêta parce que son heure n'était pas encore venue.

Le mois de Tichri, particulièrement important dans le calendrier Juif, s’achève avec la fête des Tabernacles. Cette troisième fête solennelle après la Pâque et Pentecôte) est la plus importante et la plus joyeuse de toutes les fêtes instituées par Dieu. Il ordonne de se réjouir !

 

Après une période de repentance intense où culminait le jour du grand pardon, on fêtait donc la présence de Dieu parmi son peuple. La construction des tabernacles se faisait en souvenir de l’époque où l’on vivait dans le désert. Lors de cette fête, on illuminait le temple à Jérusalem. On remerciait également Dieu pour l’eau qui ne manquerait pas lors de la nouvelle saison agricole. Cette eau symbolisait l’Esprit de Dieu se répandant sur le peuple.

 

Jésus a donné leur vrai sens aux fêtes de la Pâque et des semaines (Pentecôte). Il en est de même pour la fête des Tabernacles. Il l’a choisie pour dire au monde : Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive… (Jean 7.37) et : Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie (Jean 8.12).

 

Plusieurs pensent même que Dieu a aussi choisi la fête des Tabernacles pour faire naître son Fils. Ce qui est sûr : Dieu s’es fait homme pour habiter parmi les hommes.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Eric Preud’homme)

121672973