DECLARATION DE VERITE

 

CREDO - Je crois

 

7 – 11

 

"Je crois - Je reconnais - Je Je m'oppose - Je déclare

 

 

Je crois que la vérité me rendra libre

et que Jésus est la vérité.

S'il me rend libre,

je serai réellement libre.

Je reconnais que le seul moyen

d'être en communion avec Dieu et les hommes

est de marcher dans la lumière.

Par conséquenr, je m'oppose

à tous les mensonges de Satan

en amenant toute pensée captive

à l'obéissance au Christ.

Je déclare que la Bible est la seule norme

faisant autorité en ce qui concerne

la vérité et la vie

 

 

[Jean 8:32 - Jean 8:36 - Jean 14-6

2Corinthiens 10:5 - 2Timothée 3:15-17

1Jean 1:3-7]

 

*****

(Jean 8:32)

"32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.»"

 

 

(Jean 8:36)

" 36 Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres."

Note d'étude pour Jean 8:32,36 (Segond 21)

Jésus est la vérité qui nous mlibère (cf.Jean 8:36). Il est la source de la vérité, la norme de ce qui est parfait, bien et juste. Il nous libère des conséquences du péché, de l'illusion et des mensonges de Satan pour nous montrer clairement le chemin de la vie éternelle avec Dieu. Il ne nous donne pas la liberté de faire ce que nous voulons mais celle de suivre Dieu.

Lorsque nous nous engageons dans cette voie, la parfaite vérité de Jésus nous rend capables de devenir tels que notre Créateur l'avait prévu.

 

(Jean 14:6)

"Jésus lui dit: «C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu'en passant par moi."

Note d'étude pour Jean 14:6 (Segond 21)

Jésus se présente comme le seul chemin vers Dieu le Père. On pourrait objecter que ce chemin est trop étroit. En réalité , il est assez large pour accueillir le monde entier, si le monde entier accepte de l'emprunter !

Au lieu de nous plaindre de n'avoir qu'un seul moyen d'accès au Père, soyons reconnaissants que cet accès Dieu est le chef suprêmeexiste et soit sûr.

Dire que Jésus est le chemin, c'est souligner qu'il nous conduit au Père, la vérité, qu'il accomplit toutes les promesses de Dieu; la vie, qu'il unit sa vie divine à la nôtre, maintenant et pour l'éternité. En vérité, Jésus est le seule chemin vivant vers Dieu.

 

(2Corinthiens 10:5)

"Nous renversons les raisonnements et tout obstacle qui s'élève avec orgueil contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée prisonnière pour qu'elle obéisse à Christ. "

Note d’étude pour 2Corinthiens 10 :5 (Segond 21)

Paul emploie une terminologie militaire pour décrire le combat contre le péché et contre Satan. Dieu est le chef suprême, et nos pensées mêmes doivent lui être soumises en toutes circonstances. Lorsque nous sommes confrontés à des idées ou des événements qui pourraient éveiller en nous de mauvais désirs, nous avons le choix : nous pouvons connaître la réalité du danger et prendre un autre chemin ou nous laisser emprisonner par des pensées malsaines. Avec l’aide du Saint-Esprit nous pouvons, nous, faire prisonnières ces pensées. Il suffit de reconnaître leur existence devant Dieu et de lui demander de réorienter notre esprit. Demandons-lui de nous donner le discernement qui nous permettra de garder nos pensées centrées sur la vérité.

 

(2Timothée 3:15-17)

15 Depuis ton enfance, tu connais les saintes Ecritures qui peuvent te rendre sage en vue du salut par la foi en Jésus-Christ. 16 Toute l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17 afin que l'homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne.

Note d’étude pour 2Timothée 3 :15-17 (Segond 21)

Timothée est l’un des premiers chrétiens de la deuxième génération. Il n’est pas subitement devenu croyant suite au sermon puissant d’un évangéliste, ses convictions résultent de l’éducation de sa mère et de sa grand-mère qui lui ont enseignées les Saintes-Ecritures (cf. Timothée 1 :5)[ 5 Le but de ces instructions, c'est un amour qui provienne d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère.] Le rôle de parent revêt une importance capitale. A la maison comme à l’Eglise, nous devrions être conscients que l’enseignement des enfants est à la fois une opportunité et une responsabilité. Jésus voulait que les plus jeunes viennent à lui (Matthieu 19 :13-15) [13 Alors des gens lui amenèrent des petits enfants afin qu'il pose les mains sur eux et prie pour eux. Mais les disciples leur firent des reproches.
14 Jésus dit: «Laissez les petits enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.»
15 Il posa les mains sur eux et partit de là.]

Les « Saintes-Ecritures », c’est ici l’Ancien-Testament. Il a toute son importance puisqu’il annonce Jésus-Christ. La foi en Christ permet de comprendre l’ensemble de la Bible.

Toute la Bible est la Parole inspirée de Dieu. Puisqu’elle est digne de confiance, nous devrions la lire et l’appliquer dans notre vie. Elle est la norme qui nous permet de juger toutes les autres affirmations. Elle est notre sécurité contre les fausses doctrines ; en elle se trouve le modèle pour notre vie, elle seule nous apprend comment être sauvés. Dieu veut nous montrer ce qui est vrai et nous équiper afin que nous vivions pour lui. Lisons sa Parole régulièrement afin de découvrir ses vérités et de trouver l’assurance nécessaire dans notre foi et dans notre vie. Lison-là dans son ensemble, et non quelques passages favoris seulement.

La Bible n’est pas un ensemble d’histoires, de fables de mythes ou d’idées humaines à propos de Dieu. Elle n’est pas un livre purement humain. Par le Saint-Esprit, Dieu a révélé sa personne et son plan à certains chrétiens qui ont écrit son message pour son peuple.(2Pierre 1 :20,21) [20 Sachez avant tout qu'aucune prophétie de l'Ecriture n'est une affaire d'interprétation personnelle, 21 car ce n'est jamais par une volonté d'homme qu'une prophétie a été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.]

Ce processus s’appelle «l’inspiration » . Les écrivains ont écrit en fonction de leur contexte personnel, historique et culturel . Même si ils ont utilisé leur esprit, leur talent, leur langue et leur style, ils ont écrit ce que Dieu voulait qu’ils écrivent. L’Ecriture est entièrement digne de confiance parce qu’entièrement digne d’autorité pour notre foi et pour notre vie. La Bible est « inspirée de Dieu »

 

(1Jean 1:3-7)

3 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c'est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion, 4 et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète.

5 Voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons: Dieu est lumière et il n'y a pas de ténèbres en lui. 6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne mettons pas la vérité en pratique. 7 Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché.

Note d’étude pour 1Jean 1 :3-7 (Segond 21)

Il y a trois principes qui permettent une authentique communion fraternelle. Sans cette base, elle est impossible.

1°) Notre communion repose sur le témoignage de la Parole de Dieu. Sans cette base, elle est impossible.

2°) La communion est mutuelle, elle dépend de l’unité des croyants.

3°) Elle est renouvelée quotidiennement par le Saint-Esprit. Une vraie communion associe relations sociales et spirituelles, et elle n’est possible qu’à travers une relation vivante avec Christ.

Témoin direct du ministère de Jésus, Jean est bien placé pur enseigner la vérité le concernant. Les lecteurs de cette lettre n’ont ni vu ni entendu Jésus eux-mêmes, mais ils peuvent être assurés que ce que l’apôtre écrit est exact. Nous sommes dans la même situation que ces croyants des deuxième et troisième générations bien que n’ayant ni vu, ni entendu ni touché Jésus, nous avons dans le Nouveau Testament le récit de témoins oculaires et nous pouvons être sûrs qu’ils ont dit la vérité à son sujet (Cf Jean 20.29) [«Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru!»].

La lumière représente ce qui est bon, pur, véritable, saint et sûr. Les ténèbres représentent le péché et ce qui est mauvais. L’affirmation « Dieu est lumière » signifie que Dieu est parfaitement saint, véritable, que lui seul peut nous guider hors des ténèbres du péché. La lumière est étroitement liée à la vérité en ce qu’elle révèle ce qui est bien ou mal. Dans l’obscurité, rien ne différencie le bon du mauvais ; dans la lumière, tout les distingue. Ainsi, tout comme les ténèbres ne peuvent subsister en présence de la lumière, le péché ne peut subsister en présence d’un Dieu saint. Si nous voulons avoir une relation avec Dieu, nous devons renoncer à notre style de vie pécheur. Clame que nous lui appartenons tout en vivant pour nous-mêmes n’est qu’hypocrisie. Christ dévoilera et jugera une telle tromperie.

Ici Jean réfute la première des trois affirmations des prétendus enseignants, à savoir que nous pourrions être en communion avec Dieu tout en marchant dans les ténèbres. Ceux qui pensent que le corps st mauvais et sans valeur enseignent l’une ou l’autre des deux approches suivantes : ou bien ils encouragent la suppression des désirs physiques par l’adoption d’une discipline rigide, ou bien ils préconisent de les satisfaire tous puisque le corps est de toute manière voué à la destruction. La seconde approche est évidemment la plus populaire ! Jean rectifie donc : personne ne peut se prétendre chrétien tout en vivant encore dans la mal et l’immoralité. Il est impossible d’aimer Dieu tout en jouissant du péché.

Comment le sang de Jésus nous purifie-t-il de tout péché ? A l’époque de l’Ancien Testament, les croyants reportaient symboliquement leurs péchés sur un animal qu’ils sacrifiaient ensuite (description de cette cérémonie en Lévitique 4*). L’animal mourait à leur place afin de payer pour leur péché ; ils pouvaient ainsi continuer à bénéficier de la faveur divine. Dieu leur pardonnait gracieusement à cause de leur foi en lui et parce qu’ils obéissaient à ses commandements à propos du sacrifice. Ces sacrifices préfiguraient le jour où Christ enlèverait le péché du monde «  (Jean1.29) [Le lendemain, il vit Jésus s'approcher de lui et dit: «Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.] qui a apporté la purification réelle du péché. Par sa nature même, le péché inflige la mort ; c’est un fait aussi certain que la loi de la gravitation. Jésus n’est pas mort à cause de ses péchés personnels ; il était sans péché. Au lieu de cela, et grâce à une transaction que nous ne comprendrons jamais totalement, il est mort pour les péchés du monde. Lorsque nous consacrons notre vie à Christ et que, ce faisant, nous nous identifions à lui, sa mort devient la nôtre. Il a payé le prix pour ressuscité des morts, nous ressuscitons pour une vie nouvelle de communion avec lui (Romains 6.4) [Par le baptême en sa mort nous avons donc été ensevelis avec lui afin que, comme Christ est ressuscité par la gloire du Père, de même nous aussi nous menions une vie nouvelle.]

*

Lévitique 4 (Segond 21)

Le sacrifice d'expiation

1 L'Eternel dit à Moïse: 2 «Transmets ces instructions aux Israélites: Lorsque quelqu'un péchera involontairement contre l'un des commandements de l'Eternel en faisant des choses qui ne doivent pas se faire, 3 si c'est le prêtre consacré par onction qui a péché et a rendu par là le peuple coupable, il offrira à l'Eternel, en sacrifice d'expiation pour le péché qu'il a commis, un jeune taureau sans défaut. 4 Il amènera le taureau à l'entrée de la tente de la rencontre, devant l'Eternel. Il posera sa main sur la tête du taureau et l'égorgera devant l'Eternel. 5 Le prêtre consacré par onction prendra du sang du taureau et l'apportera dans la tente de la rencontre. 6 Il trempera son doigt dans le sang et il en fera 7 fois l'aspersion devant l'Eternel, en face du voile du sanctuaire. 7 Le prêtre mettra du sang sur les cornes de l'autel des parfums odoriférants, qui est devant l'Eternel dans la tente de la rencontre. Il versera tout le sang du taureau au pied de l'autel des holocaustes, qui est à l'entrée de la tente de la rencontre. 8 Il enlèvera toute la graisse du taureau expiatoire, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée, 9 les deux rognons et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu'il détachera près des rognons. 10 Le prêtre enlèvera ces parties comme on les enlève du taureau dans le sacrifice de communion et il les brûlera sur l'autel des holocaustes. 11 Mais la peau du taureau, toute sa viande avec sa tête, ses pattes, ses entrailles et ses excréments, 12 le taureau entier, il l'emportera à l'extérieur du camp, dans un endroit pur où l'on jette les cendres, et il le brûlera au feu sur du bois; c'est sur le tas de cendres qu'on le brûlera.
13 »Si c'est toute l'assemblée d'Israël qui a péché involontairement, si sans y prêter attention elle a fait contre l'un des commandements de l'Eternel des choses qui ne doivent pas se faire et s'est ainsi rendue coupable, 14 et si le péché commis vient à être découvert, l'assemblée offrira un jeune taureau en sacrifice d'expiation et on l'amènera devant la tente de la rencontre. 15 Les anciens d'Israël poseront leurs mains sur la tête du taureau devant l'Eternel et l'on égorgera le taureau devant l'Eternel. 16 Le prêtre consacré par onction apportera du sang du taureau dans la tente de la rencontre. 17 Il trempera son doigt dans le sang et il en fera 7 fois l'aspersion devant l'Eternel, en face du voile. 18 Il mettra du sang sur les cornes de l'autel qui est devant l'Eternel dans la tente de la rencontre. Puis il versera tout le sang au pied de l'autel des holocaustes, qui est à l'entrée de la tente de la rencontre. 19 Il enlèvera toute la graisse du taureau et la brûlera sur l'autel. 20 Il procédera avec ce taureau exactement comme pour le taureau expiatoire. C'est ainsi que le prêtre fera l'expiation pour eux, et le pardon leur sera accordé. 21 Il emportera le taureau à l'extérieur du camp et il le brûlera comme le premier taureau. C'est un sacrifice d'expiation pour l'assemblée.
22 »Si c'est un chef qui a péché, s'il a fait involontairement contre l'un des commandements de l'Eternel, son Dieu, des choses qui ne doivent pas se faire et s'est ainsi rendu coupable, 23 et s'il vient à découvrir le péché qu'il a commis, il offrira en sacrifice un bouc mâle sans défaut. 24 Il posera sa main sur la tête du bouc et l'égorgera à l'endroit où l'on égorge les holocaustes devant l'Eternel. C'est un sacrifice d'expiation. 25 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime expiatoire, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera le sang au pied de l'autel des holocaustes. 26 Il brûlera toute la graisse sur l'autel, comme la graisse du sacrifice de communion. C'est ainsi que le prêtre fera pour ce chef l'expiation de son péché, et le pardon lui sera accordé.
27 »Si c'est quelqu'un du peuple qui a péché involontairement en faisant contre l'un des commandements de l'Eternel des choses qui ne doivent pas se faire et en se rendant ainsi coupable, 28 et s'il vient à découvrir le péché qu'il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu'il a commis. 29 Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire et l'égorgera à l'endroit où l'on égorge les holocaustes. 30 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera tout le sang au pied de l'autel. 31 Le prêtre enlèvera toute la graisse, comme on enlève la graisse du sacrifice de communion, et il la brûlera sur l'autel; son odeur sera agréable à l'Eternel. C'est ainsi que le prêtre fera l'expiation pour cet homme, et le pardon lui sera accordé.
32 »Si c'est un agneau qu'il offre en sacrifice d'expiation, il offrira une femelle sans défaut. 33 Il posera sa main sur la tête de la victime et l'égorgera en sacrifice d'expiation à l'endroit où l'on égorge les holocaustes. 34 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera tout le sang au pied de l'autel. 35 Le prêtre enlèvera toute la graisse comme on enlève la graisse de l'agneau dans le sacrifice de communion, et il la brûlera sur l'autel comme un sacrifice passé par le feu pour l'Eternel. C'est ainsi que le prêtre fera pour cet homme l'expiation du péché qu'il a commis, et le pardon lui sera accordé.

 

121672973