CROIRE A LA RESURRECTION DE JESUS

 

Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures ;

 il a été enseveli, et il a été ressuscité le troisième jour,

selon les Ecritures ; il a été vu de Céphas, puis des douze.

Ensuite il a été vu de plus de 500 frères à la fois.

(1 Corinthiens 15.3-6)

 

Si Christ n’a pas été ressuscité,

votre foi est vaine.  

(1 Corinthiens 15.17)

 

La résurrection de Jésus-Christ n’est pas un mythe, c’est un fait. « En tant que juriste j’ai effectué une recherche approfondie concernant les preuves avancées en faveur des évènements autour de la mort de Jésus, j’en ai conclu qu’elles étaient solides. Comme homme de loi, j’accepte sans aucune restriction ces preuves comme le témoignage d’hommes dignes de foi et en mesure de justifier le bien-fondé de leur affirmation » (Sir Edward Clarke, Juge à la Cour Suprême en Grande Bretagne).

 

Cette déclaration résume bien d’autres recherches approfondies. Mais la certitude de la résurrection de Jésus ne repose pas sur de telles preuves. Elle constitue le thème central des Ecritures. L’Ancien Testament l’annonce, le Nouveau Testament en donne le récit détaillé et la proclamation par ses témoins qui ont dû s’écrier : « Le Seigneur est réellement ressuscité » (Luc 24.34) [33 Ils se levèrent à ce moment même et retournèrent à Jérusalem, où ils trouvèrent les onze et les autres qui étaient rassemblés 34 et qui leur dirent: «Le Seigneur est réellement ressuscité et il est apparu à Simon.»](Luc 24 :33,34).

 

Estimer probable la résurrection de Jésus ne fait pas de moi un chrétien. Il faut plus, il faut le pas de la foi. L’apôtre Paul écrit : « Si, de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé ». (Romains 10.9). Mais rejeter les témoignages de la Bible sur la résurrection de Christ, c’est rejeter tout entière la Parole de Dieu. Disons plutôt comme Thomas, d’abord incrédule : « Mon Seigneur et mon Dieu » ! (Jean 20.28)

[28 Thomas lui répondit: «Mon Seigneur et mon Dieu!»
Jésus lui dit: 29 «Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru!»] (Jean 20 :28,29]

 

 

(Extrait de « La Bonne Semence »)

121672973