ELLES RENDENT TEMOIGNAGE DE MOI

 

Commençant par Moïse et par tous les prophètes,

il leur expliqua dans toutes les Ecritures

 ce qui le concernait

 (Luc 24.27)

 

Lecture proposée : (Jean 5.37-47)

37 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres, sinon le vin nouveau fait éclater les outres, il coule et les outres sont perdues. 38 Mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves [et les deux se conservent]. 39 Et [aussitôt] après avoir bu du vin vieux, personne ne veut du nouveau, car il dit: ‘Le vieux est meilleur.'»

                                                                                                   

Qui vous écoute m’écoute ! (Luc 10.16) [Celui qui vous écoute m'écoute, celui qui vous rejette me rejette, et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé.»]. Nous qui avons accepté la Bonne Nouvelle du salut, appliquons-nous cette parole de Jésus en obéissant aux écrits apostoliques qui forment le Nouveau Testament. Cependant, nous avons aussi besoin de connaître Jésus-Christ autrement.

 

Comme Cléopas et son compagnon sur le chemin d’Emmaüs, Jésus nous invite à découvrir son parcours de souffrance dans la loi de Moïse (la Torah, le Pentateuque), dans les Prophètes (livres des prophètes-écrivains,  livres «historiques »), et dans les Psaumes (troisième division du canon hébraïque).

 

J’ai souvent entendu des personnes me dire qu’elles lisaient très peu l’Ancien Testament. Il leur fait peur, leur paraît trop difficile à comprendre. Jésus a affirmé aux pharisiens que ces écritures rendaient témoignage de lui. Mais ils ne l’ont pas reconnu comme le Fils de Dieu, et n’y ont pas trouvé la vie éternelle qu’ils cherchaient.

 

Sondons-nous ces écritures pour y trouver les portraits saisissants de notre Sauveur et Seigneur ? Les chaînes de parallèles peuvent nous aider et cela devient un passionnant jeu de piste, une chasse au trésor qui fortifie notre foi. Je sais que toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, mais pour être à la hauteur et parfaitement équipée, il me faut la lire entièrement.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Régine Heitz)

121672973