DES EXCUSES QUI PORTENT

 

Celui qui dissimule ses fautes ne réussit pas.

Mais celui qui les confesse

et les délaisse trouve de la compassion.

(Proverbes 28.13)

 

Des excuses qui portent requièrent la volonté de changer de comportement. Ce verset affirme nettement que lorsque nous ne reconnaissons pas nos torts -que ce soit envers Dieu ou envers notre conjoint- nous ne saurions nous attendre à un bon résultat. Mais lorsque nous reconnaissons vraiment (lorsque nous « confessons ») les choses qui blessent et que nous nous préparons à faire ce qu’il faut pour que cela cesse (« les délaisser »), le pardon devient possible.

 

Je me souviens de Joël  dont la femme, Lucie, était extrêmement négative. Quoi que  dise Joël, Lucie le contredisait systématiquement en termes de noir et blanc, bien et mal. En conséquence, si elle était en désaccord avec Joël, cela ne pouvait pas être une divergence d’opinions : il fallait que son idée à lui soit mauvaise.

 

Cela a pris du temps, mais au bout du compte Lucie s’excusa de son attitude négative et proposa d’amorcer un changement. Elle apprit à dire : « C’est une façon intéressante de considérer cela. » Ou : « Ca mérite réflexion ». Elle apprit à partager ses idées comme des opinions plutôt que comme des dogmes. Elle apprit à dire : « Voilà comment je vois les choses… ». Joël eut la liberté de pardonner à sa femme quand il la vit essayer de changer sincèrement. Des excuses efficaces peuvent sauver un mariage.

 

Prière :

 

Mon Dieu, c’est difficile de reconnaître mes structures mauvaises, mais je sais que j’offense mon conjoint toujours de la même manière. Veuille me donner le courage de confesser ces travers et de m’en détourner. Et lorsque c’est celle/celui qui m’offense, aide-moi à être miséricordieux et à pardonner.

 

(Extrait des « méditations quotidiennes pour le couple » - de Gary Chapman)

121672973