Psaumes 130 (Segond 21) avec Note d'Etude

Psaumes 130 (Segond 21)

Attente de l'intervention de Dieu

1 Chant des montées.
Du fond du gouffre, je fais appel à toi, Eternel!
2 Seigneur, écoute-moi!
Que tes oreilles soient attentives
à mes supplications!

3 Si tu tenais compte de nos fautes, Eternel,
Seigneur, qui pourrait subsister?
4 Mais le pardon se trouve auprès de toi
afin qu'on te craigne.

5 J'espère en l'Eternel de toute mon âme
et je m'attends à sa promesse.
6 Je compte sur le Seigneur
plus que les gardes n'attendent le matin,
oui, plus que les gardes n'attendent le matin.
7 Israël, mets ton espoir en l'Eternel,
car c'est auprès de l'Eternel que se trouve la bonté,
c'est auprès de lui que se trouve une généreuse libération.
8 C'est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.



NOTE D'ETUDE



Thème :

L'assurance du pardon divin ; si nous lui avouons nos fautes, le Seigneur nous pardonne.

Auteur :

Anonyme, peut être Ezéchias.



Versets1 & 2

1 Chant des montées.
Du fond du gouffre, je fais appel à toi, Eternel!
2 Seigneur, écoute-moi!
Que tes oreilles soient attentives
à mes supplications!

Note :

Au fond du trou le psalmiste s'adresse à Dieu. En pareille situation, nous nous sentons souvent seuls et éloignés du Seigneur ; or, c'est précisément à ce moment-là que nous avons le plus besoin de lui. Le désespoir provoqué par le péché ne devrait pas nous conduire à l'apitoiement sur nous-mêmes -qui oriente nos pensées sur notre petite personne plutôt que sur Dieu- mais à la reconnaissance de nos fautes, qui débouche sur la compassion, le pardon et la libération. Quand un problème nous écrase, plaintes et murmures ne peuvent qu'augmenter notre sentiment d'impuissance, alors qu'un appel adressé au Seigneur oriente nos pensées vers le seul qui soit capable de nous aider vraiment.



Versets 3 & 4

3 Si tu tenais compte de nos fautes, Eternel,
Seigneur, qui pourrait subsister?
4 Mais le pardon se trouve auprès de toi
afin qu'on te craigne.

Note :

Dresser une liste des fautes commises par l'autre ou lui garder rancune revient à construire un mur entre lui et nous. Il est alors presque impossible de communiquer ouvertement. Dieu, lui, ne se souvient plus de nos péchés : quand il pardonne, il pardonne complètement, en abattant tout ce qui nous sépare de lui. C'est pourquoi, la crainte de Dieu ne nous empêche pas de lui parler de tout. En priant, rappelons-nous qu'il ne retient rien contre nous. Ses lignes de communication sont entièrement disponibles.

 

 

Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

L'original avec les mots d'aujourd'hui)

 

Ichtus (2)