SAUVE !

 

Puisque à travers cette sagesse

le monde n'a pas connu Dieu en voyant sa sagesse,

 il a plu à Dieu de sauver les croyants

à travers la folie de la prédication.

(1 Corinthiens 1.21)

 

Par conséquent,

peut aussi sauver parfaitement

 ceux qui s'approchent de Dieu à travers lui [Jésus],

puisqu'il est toujours vivant

pour intercéder en leur faveur

(Hébreux 7.25)

 

Si vous êtes entraîné par une rivière en crue, vous aves besoin que l’on vous sauve. Si vous vous trouvez dans une maison en flammes, sans pouvoir en sortir, vous avez besoin que l’on vous sauve. Si vous avez sur les bras une dette que vous ne pouvez payer, vous demandez de l’aide. C’est à ce type de délivrance que la Bible fait allusion, lorsqu’il est dit que Dieu sauve ceux qui croient.

 

De quoi jésus nous sauve-t-il ? Il nous arrache des vagues du péché qui nous entraînent loin de Dieu. Il nous délivre du feu du jugement éternel. Il paye la dette de nos péchés.

 

Dans certains pays, en France par exemple, le sauvetage est gratuit pour les victimes, mais il coûte très cher à la collectivité. De même, le salut que Dieu propose est gratuit pour nous, mais Jésus en a payé le prix, un prix immense, celui de sa propre vie. C’est le don de son amour. C’est pour cela qu’on ne peut dissocier le salut que Dieu offre et la foi au Seigneur Jésus. Jésus n’est pas seulement celui qui annonce la bonne nouvelle d’un salut gratuit, il est ce salut. Son nom signifie « Dieu sauveur ». Lorsque le vieux Siméon a vu Jésus, tout petit, dans le temple, il s’est écrié en priant : « Maintenant, Seigneur, tu laisses aller ton esclave en paix, selon ta parole ; car mes yeux ont vu ton salut » (Luc 2.29-30).

 

Refuser Jésus, c’est refuser d’être sauvé, libéré. Qui voudrait refuser un salut gratuit ?

 

(Extrait de « La Bonne Semence »)

Ichtus (2)