COMMUNION FRATERNELLE AUX URGENCES

 

Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ (Galates 6.2)

 

Lecture proposée : (Galates 6.1-10)

1 Frères et sœurs, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le dans un esprit de douceur. Veille sur toi-même, de peur que toi aussi, tu ne sois tenté. 2 Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la loi de Christ. 3 Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se trompe lui-même. 4 Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura de quoi être fier par rapport à lui seul, et non par comparaison avec un autre, 5 car chacun portera sa propre responsabilité.
6 Que celui à qui l'on enseigne la parole donne une part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. 7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le récoltera aussi. 8 Celui qui sème pour satisfaire sa nature propre récoltera d'elle la ruine, mais celui qui sème pour l'Esprit récoltera de l'Esprit la vie éternelle. 9 Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas. 10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous et en particulier envers nos proches dans la foi
.

 

 

Il y a peu de temps, ma femme, Janet, et moi avons accepté une invitation à dîner chez une chrétienne qui fait partie de notre classe d l’école du dimanche. Dans sa préparation zélée du repas, elle s’est profondément coupé l’index. En la conduisant à la salle d’urgence, nous avons prié pour elle, puis nous lui avons tenu compagnie dans l’attente d’une consultation. Plusieurs heures plus tard, notre amie finit par voir un médecin.

 

De retour chez elle, notre hôtesse a insisté pour que nous restions prendre le repas qu’elle avait préparé. Il s’en est suivi de précieux instants de conversation animée et de communion fraternelle spirituelle. En mangeant, elle nous a raconté certaines des épreuves qu’elle avait vécues et comment au fil des hauts et des bas la merveilleuse grâce de Dieu avait envahi sa vie.

 

Par la suite, ma femme et mo avons réfléchi à la visite inattendue à l’hôpital et à la communion fraternelle qui avait suivi. Un verset nous est venu à l’esprit : « Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ » . (Galates 6.2). En fournissant un appui à notre hôtesse qui s’était blessée, elle a été bénie. Ensuite, elle est devenue pour nous une bénédiction grâce à son hospitalité et à un délicieux repas.

 

En rétrospective, de pénibles expériences peuvent être une merveilleuse porte donnant sur une riche communion fraternelle qui nous fait « (porter) les fardeaux les uns des autres. – H.D.F -

 

Une main tendue peut alléger le fardeau d’un autre.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien)

Ichtus (2)