VIVE LA COMMUNION FRATERNELLE

 

Oh, qu’il est bon et qu’il   est agréable pour des frères de se trouver ensemble ! ( Psaume 133.1)

 

Lecture proposée : (Psaume 133)

Psaumes 133 (Segond 21)

L'amour fraternel

1 Chant des montées,
de David.
Oh! Qu'il est agréable, qu'il est doux
pour des frères de demeurer ensemble!
2 C'est comme l'huile précieuse versée sur la tête
qui descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron,
et sur le col de ses vêtements.
3 C'est comme la rosée de l'Hermon
qui descend sur les hauteurs de Sion.
En effet, c'est là que l'Eternel envoie la bénédiction,
la vie, pour l'éternité.

 

Soyons francs : serions-nous prêts à prononcer l’exclamation du verset du jour… chaque fois que nous partons à l’une de nos réunions ?

 

Ce psaume était l’un de ceux que chantait le peuple lors des trois grands pèlerinages de l’année, où il convergeait vers Jérusalem. L’auteur utilise deux images pour nous parler des bienfaits de la communion fraternelle.

 

L’huile consacrée était réservée à l’onction des prêtres. Elle coule sur Aaron, jusqu’au bord de ses habits qui portent les plaques symbolisant les douze tribus du peuple (Exode 28.9-12) [9 Tu prendras 2 pierres d'onyx et tu y graveras les noms des fils d'Israël, 10 6 noms sur une pierre et les 6 autres sur la seconde pierre, d'après leur ordre de naissance. 11 Tu graveras les noms des fils d'Israël sur les deux pierres, comme le fait un graveur de pierres, un graveur de cachets, et tu les entoureras de montures en or. 12 Tu mettras les deux pierres sur les bretelles de l'éphod en souvenir des fils d'Israël et c'est comme souvenir qu'Aaron portera leurs noms devant l'Eternel sur ses deux épaules]. Tout au long de la Bible, l’huile est un symbole du Saint Esprit. Bien sûr, le Saint-Esprit habite en chaque croyant né de Dieu, mais il apporte des bienfaits particuliers lorsque nous sommes réunis. Il nous consacre et nous associe au projet du Seigneur.

 

La rosée descend de l’Hermon (2759 mètres) couvert de neige, vers Jérusalem (709 mètres) puis vers la mer Morte (- 394 mètres), point le plus bas de la terre. Elle apporte rafraîchissement et bienfaits sur son passage. (Les pèlerinages annuels se faisaient entre mars et octobre). Elle est le signe de la bénédiction divine (Genèse27.28) [Que Dieu te donne de la rosée du ciel et des richesses de la terre, du blé et du vin en abondance!] – (Zacharie 8.12) [car je sèmerai la paix: la vigne donnera son fruit, la terre ses produits, et le ciel sa rosée. J'accorderai tous ces biens en héritage au reste de ce peuple. Dieu accord la bénédiction et la vie dans le cadre de nos rassemblements (verset 3) : pourquoi nous en priverions-nous ?

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Jean-Louis Théron)

Ichtus (2)