MANQUE D’AMOUR ET JALOUSIE

 

Ils se dirent l’un à l’autre : Voilà le maître rêveur qui arrive. (Genèse  37.19 )

 

 Venez maintenant, tuons-le et jetons-le dans la citerne. Eliab, son frère aîné, qui l’avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Il dit : Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu remis le troupeau dans le désert ? Je connais ton insolence et la malice de ton cœur

 (1 Samuel 17.28)

 

Lectures proposées

26 David demanda aux hommes qui se trouvaient près de lui: «Que fera-t-on pour celui qui tuera ce Philistin et qui écartera la honte d'Israël? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l'armée du Dieu vivant?» 27 Le peuple répéta les mêmes choses en précisant: «Voilà comment l'on agira pour celui qui le tuera.» 28 Eliab, le frère aîné de David, l'avait entendu parler à ces hommes, et il fut enflammé de colère contre lui. Il dit: «Pourquoi es-tu descendu ici et à qui as-tu laissé ton petit troupeau dans le désert? Je connais ton orgueil et la méchanceté de ton cœur. C'est pour voir la bataille que tu es descendu.» 29 David répondit: «Qu'ai-je donc fait? N'ai-je pas le droit de m'exprimer?» 30 Il se détourna de lui pour s'adresser à un autre et posa les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois.

  (1 Samuel 17.26-30)

 

25 »Or le fils aîné était dans les champs. Lorsqu'il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. 26 Il appela un des serviteurs et lui demanda ce qui se passait. 27 Le serviteur lui dit: ‘Ton frère est de retour et ton père a tué le veau engraissé parce qu'il l'a retrouvé en bonne santé.' 28 Le fils aîné se mit en colère et il ne voulait pas entrer. Son père sortit le supplier d'entrer, 29 mais il répondit à son père: ‘Voilà tant d'années que je suis à ton service sans jamais désobéir à tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour que je fasse la fête avec mes amis. 30 Mais quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé tes biens avec des prostituées, pour lui tu as tué le veau engraissé!' 31 ‘Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi et tout ce que j'ai est à toi, 32 mais il fallait bien faire la fête et nous réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé.'»

(Luc 15.25-32)

 

Décidément, j’ai dû parvenir à la retraite pour saisir à quel point l’on est ignorant et oublieux de bien des enseignements précieux ! Par exemple, je n’avais jamais rapproché certains traits de l’histoire de Joseph de ceux de David. Particulièrement les réactions de leurs frères.

 

Il y avait certainement, chez Joseph, une intelligence précoce qui ne pouvait qu’attiser la jalousie. Peut-être y avait-il aussi, chez lui, une extraversion qui le poussait à raconter ses rêves « glorieux ».

 

Chez David, c’est une évidente audace qui le poussa à affronter Goliath et qui fit réagir son frère aîné. La jalousie y est sous-entendue. David était roux et de belle apparence. Ce n’était sans doute pas fait pour atténuer le mépris d’Eliab.

 

A propos de frère aîné, il en est un autre qui se mit en colère et fut incapable de se réjouir de la joie des retrouvailles du cadet. Vous avez évidemment reconnu le frère du fils prodigue ! Il en est ainsi lorsqu’on oublie que cet autre est aussi le fils du même Père aimant !

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Ivan Doulière)

Ichtus (2)