DES PRIERES NECESSAIRES

 

Que l’Eternel me garde de commettre une faute contre lui

en cessant de prier pour vous

(1 Samuel 12.23)

 

Lecture proposée : (1 Samuel 12.19-25)

19 et tout le peuple dit à Samuel: «Prie l'Eternel, ton Dieu, pour nous tes serviteurs, afin que nous ne mourions pas. En effet, nous avons ajouté à tous nos péchés le tort de réclamer un roi.» 20 Samuel dit au peuple: «N'ayez pas peur! Vous avez certes fait tout ce mal, mais ne vous détournez pas de l'Eternel et servez-le de tout votre cœur. 21 Ne vous détournez pas de lui, car cela reviendrait à suivre des choses sans valeur, qui ne peuvent apporter ni profit ni délivrance parce qu'elles sont elles-mêmes sans consistance. 22 L'Eternel n'abandonnera pas son peuple, et ce à cause de son grand nom, car il a décidé de faire de vous son peuple. 23 Je ne veux certes pas pécher contre l'Eternel en cessant de prier pour vous! Au contraire, je vous enseignerai le chemin bon et droit. 24 Seulement, craignez l'Eternel et servez-le fidèlement, de tout votre cœur. Voyez en effet quels actes extraordinaires il a accomplis parmi vous! 25 Si en revanche vous faites le mal, vous disparaîtrez, vous et votre roi.»

 

DE  LA PAROLE …

 

Sans doute vous est-il arrivé de vous demander si vos prières étaient efficaces. Vous avez eu l’impression d’essayer de persuader un Dieu réticent d’intervenir dans une situation alors qu’il n’en avait pas l’intention. Au fond de votre cœur, vous avez parfois le sentiment que vos prières et votre Dieu prennent des directions opposées. Vous avez laissé vos sentiments vous réduire à l’inactivité.

 

Nous pouvons affirmer sans nous tromper qu’un jour ou l’autre, nous avons quasiment tous suivi ce type de raisonnement. Pas un seul chrétien n’est convaincu qu’il prie de manière adéquate. Nous avons cette impression persistante que nous pourrions et devrions prier davantage. Une raison pour laquelle nous ne le faisons pas est que nous ne sommes pas entièrement convaincus que nos prières sont nécessaires.

 

Dans le livre de Samuel, nous apprenons que Dieu a fait de la prière une partie intégrante de son action en ce monde. Il ne nous est pas demandé de convaincre un Dieu réticent de faire ce qu’il hésite à faire ; il nous est demandé d’agir comme des catalyseurs de son intervention. Non seulement il est acceptable de faire appel à lui, mais c’est ce qu’il attend de notre part. Dieu semble indiquer que son intervention dans les affaires humaines dépend d’une manière ou d’une autre des prières de celles et ceux qui intercèdent. Si nous ne prions pas, il n’agit pas. Dans son plan divin pour le monde, nos prières sont essentielles. Sa volonté est que nous passions du temps à prier ; si nous ne le faisons pas, nos ne suivons pas son plan.

 

 

… AUX ACTES

 

L’Esprit Saint vous a-t-il poussé à prier pour quelqu’un ? Vous devez mener cette entreprise à terme ! Son incitation n’est jamais superflue. Dieu ne nous demanderait pas de prier si nos prières n’étaient pas un aspect essentiel de son intervention. Nous devons continuer à prier jusqu’à ce que son œuvre soit accomplie. Lorsque nous sommes assurés par son Esprit d’avoir accompli notre devoir de prière pour un sujet donné, nous pouvons passer à d’autres prières, mais pas avant. Son plan pourrait dépendre de vos supplications. Intercédez dans le sens qu’il vous inspire, quel qu’il soit.

 

(Extrait du livre « 365 méditations Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)