ACCROCHONS-NOUS

 

Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous… (Jean 15.7) [Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé.]

 

Lecture proposée : (Jean 8.31-32)

31 Alors il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: «Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, 32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.»

 

Ne nous y trompons pas, les paroles de Jésus sont des supports indispensables pour que notre vie porte de bons fruits dans l’obéissance. De nos jours, l’idée d’y rester « attachés » heurte la mentalité de l’époque -mais le sarment lié au support est libre de porter un fruit abondant. On ne peut pas demeurer en Jésus et faire n’importe quoi. Il y a des comportements, des attitudes, des pensées et des paroles qui sont incompatibles avec une vraie intimité avec le Seigneur.

 

La Parole nous éclaire, nous avertit et nous reprend pour que la vie de Jésus puisse couler librement en nous. Et notre attachement à la Parole est complété par notre recours à la prière… Quelquefois, on ne retient que « demandez ce que vous voudrez » - un chèque en blanc ! On oublie le si, la condition : Mais si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez… Voilà qui change tout ! Demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez – ou, mieux, et cela vous arrivera.

 

Car il ne s’agit pas, en fait, de demander et d’obtenir des choses, mais de demander et de porter du fruit ! Cette demande figure-t-elle régulièrement dans nos prières ? La Parole et la prière… quoi de plus banal ? Pourtant, il n’y a rien de plus efficace, en conjonction avec le travail du divin vigneron, pour produire un fruit encore plus abondant.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Robert Souza)

Ichtus (2)