PRENDRE EN COMPTE LES EMOTIONS

 

Jésus les regarda tous avec colère, il est triste parce qu’ils ne veulent pas comprendre.

Il dit à l’homme : « Tends ta main ! » L’homme tend sa main et elle est guérie !

(Marc 3.5)

 

Certains chrétiens se montrent très critiques quant aux émotions. Vous avez déjà dû entendre une déclaration de ce genre : « Méfiez-vous de vos émotions. C’est la foi, et non ce qu’on ressent, qui est la voie de la croissance spirituelle ». Pourquoi un tel discrédit sur nos émotions ? En Marc 3, nous lisons que Jésus a ressenti de la colère et de la tristesse, et cela pour une bonne raison. C’était le sabbat, et alors que Jésus était dans la synagogue, il remarqua un homme avec une main paralysée. Il en eut compassion et il guérit l’homme, mais tous les pharisiens qui l’observaient ne pensaient qu’au fait que Jésus avait violé leurs lois sabbatiques.

 

La colère et la tristesse de Jésus par rapport à leur réaction étaient entièrement appropriées et elles étaient le reflet de celles du Père. Peu d’entre nous iraient condamner Jésus pour avoir exprimé ces émotions-là. Alors, pourquoi nous condamner nous-mêmes ?

 

Dieu nous a donné des émotions en vue de la croissance, de la maturité, de l’épanouissement et du plaisir. Les sentiments ont été faits pour être nos alliés, et ils peuvent servir de signaux importants. Quand nous ressentons un trouble, cela nous indique que quelque chose mérite attention. Prenons-le comme le voyant du tableau de bord qui s’allume quand la voiture a besoin d’huile.

 

Nous ne maudissons pas ce voyant : nous traitons le problème sur lequel il nous alerte. Pourquoi ne pas agir de même avec nos émotions ? Quand vous éprouvez un sentiment négatif, en particulier s’il s’agit de votre conjoint, arrêtez-vous un moment et déterminez la vraie nature du problème. Si vous posez un acte constructif, cette émotion aura atteint son but.

 

Prière :

 

Seigneur, merci pour les émotions. Tu nous as faits à ton image, comme des êtres sensibles. Aide-moi à regarder mes émotions comme un cadeau. Veuille me donner la sagesse de discerner le problème derrière l’émotion et à le traiter avant que la violence de mes sentiments ne blesse mon conjoint.

 

(Extrait des Méditations Quotidiennes pour le couple – Gary Chapman)

Ichtus (2)