UNE OBEISSANCE RESOLUE

 

« Moi aussi, je suis prophète comme toi ;

et un ange m’a parlé de la part de l’Eternel et m’a dit :

Ramène-le avec toi dans ta maison,

et qu’il mange du pain et boive de l’eau ».

 Il lui mentait.  

(1Rois 13.18)

 

Lecture proposée : (1Rois 13.7-26)

7 Le roi dit à l'homme de Dieu: «Viens avec moi dans mon palais! Tu mangeras et je te donnerai un cadeau.» 8 L'homme de Dieu répondit au roi: «Même si tu me donnais la moitié de ton palais, je ne viendrais pas avec toi. Je ne mangerai rien et je ne boirai rien à cet endroit, 9 car voici l'ordre qui m'a été donné dans une parole de l'Eternel: ‘Tu ne mangeras rien et tu ne boiras rien, et tu ne prendras pas à ton retour le même chemin qu'à l'aller.'» 10 Et il repartit par un autre chemin, il ne prit pas à son retour le chemin par lequel il était venu à Béthel.
11 Or il y avait un vieux prophète qui habitait à Béthel. Ses fils vinrent lui raconter tout ce que l'homme de Dieu avait fait à Béthel ce jour-là ainsi que les paroles qu'il avait dites au roi. Leur récit terminé, 12 leur père leur demanda: «Par quel chemin est-il reparti?» Ses fils avaient vu par quel chemin était reparti l'homme de Dieu venu de Juda. 13 Il leur dit: «Sellez-moi l'âne.» C'est ce qu'ils firent et il monta dessus. 14 Il partit à la poursuite de l'homme de Dieu et le trouva assis sous un térébinthe. Il lui dit: «Es-tu l'homme de Dieu venu de Juda?» Il répondit: «C'est bien moi.» 15 Alors il lui demanda: «Viens avec moi à la maison et tu mangeras un peu.» 16 Mais l'homme de Dieu répondit: «Je ne peux ni revenir en arrière avec toi ni entrer chez toi. Je ne mangerai rien et je ne boirai rien avec toi à cet endroit, 17 car il m'a été dit dans une parole de l'Eternel: ‘Tu ne mangeras rien et tu ne boiras rien là-bas, et tu ne prendras pas à ton retour le même chemin qu'à l'aller.'» 18 L'autre lui répliqua: «Moi aussi, je suis un prophète, comme toi, et un ange m'a parlé de la part de l'Eternel. Il m'a dit: ‘Ramène-le avec toi dans ta maison et qu'il mange et boive.'» Il lui mentait.
19 L'homme de Dieu revint en arrière avec lui, et il mangea et but dans sa maison. 20 Ils étaient installés à table quand la parole de l'Eternel fut adressée au prophète qui l'avait ramené, 21 et il cria à l'homme de Dieu venu de Juda: «Voici ce que dit l'Eternel: Parce que tu t'es rebellé contre l'ordre de l'Eternel et que tu n'as pas respecté le commandement que l'Eternel, ton Dieu, t'avait donné, 22 parce que tu es revenu en arrière et que tu as mangé et bu à l'endroit même dont il t'avait dit: ‘Tu ne mangeras rien et tu ne boiras rien là-bas', ton cadavre n'entrera pas dans le tombeau de tes ancêtres.» 23 Puis, quand le prophète qu'il avait ramené eut mangé et bu, il sella l'âne pour lui.
24 L'homme de Dieu repartit et il rencontra en chemin un lion qui le tua. Son cadavre resta étendu sur le chemin, l'âne et le lion à côté de lui. 25 Des voyageurs virent le cadavre étendu sur le chemin, avec le lion à côté de lui, et ils en parlèrent à leur arrivée dans la ville où habitait le vieux prophète. 26 Lorsque le prophète qui avait fait revenir en arrière l'homme de Dieu en entendit parler, il se dit: «C'est l'homme de Dieu qui s'est révolté contre l'ordre de l'Eternel! L'Eternel l'a livré au lion, qui l'a mis en pièces et l'a fait mourir, conformément à la parole qu'il lui avait dite.»

 

 

 

DE LA PAROLE …

 

Dieu avait envoyé un prophète de Juda pour parler au roi d’Israël, mais avec l’ordre de ne pas manger ni boire jusqu’à l’accomplissement de sa mission et son retour chez lui. Le roi lui offrit à manger et à boire, mais le prophète résista à la tentation. Seulement sur le chemin du retour, un autre prophète le tenta également, prétendant que Dieu lui avait parlé. « Un ange m’a dit… » affirma-t-il, et l’homme de Dieu le crut. Il mangea et but, contrairement à l’ordre donné par le Seigneur.

 

Dans ce récit, qu’est-ce qui cause la perte du prophète ? Par quoi sa désobéissance est-elle provoquée ? Il choisit d’accepter aveuglément la prophétie d’un autre homme plutôt que les instructions qu’il a lui-même reçues de Dieu. Il doute de ce qu’il a perçu avec certitude comme étant la voix de Dieu. Il ne garde pas les yeux fixés sur la parole divine.

 

Nous courons le même risque. Souvent Dieu nous parle directement dans sa parole. Nous entendons l’Esprit nous guider et sa voix nous appeler, mais nous laissons facilement les autres nous dissuader de nos convictions. Nous argumentons : « Ils en savent plus que moi. » Ou nous avouons : « Il y a certainement des éléments qui m’échappent ». Pendant ce temps, nous étouffons la voix de Dieu, pourtant si claire.

 

AUX ACTES

 

  La Bible nous recommande de vérifier notre interprétation des Ecritures auprès de l’Eglise du Christ dans son ensemble. Nous ne sommes pas autorisés à partir dans des digressions personnelles sur des points de doctrine ou d’observances. Il nous est demandé, en revanche, de suivre la voix de Dieu, en rejetant ce que disent d’éventuels tentateurs. Bien qu’une personne puisse affirmer « Dieu m’a dit… », il n’est pas sûr que Dieu l’ait fait. Il est essentiel d’avoir du discernement.

 

Entendez-vous la voix de Dieu ? Ses paroles tirées des pages de l’Ecriture atteignent-elles votre cœur ? Si c’est le cas ne rejetez pas l’Esprit qui vous appelle. Fixez le regard sur sa Parole et soyez résolu dans votre obéissance. Ne laissez rien vous dévier de votre cap.

 

(Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)