LA FORCE DANS LA FAIBLESSE

 

Moi-même ,

 j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse,

de crainte et de grand tremblement.

 (1 Corinthiens 2.3)

 

Lecture proposée : (1 Corinthiens 2.1-9)

1 Pour ma part, frères et sœurs, lorsque je suis venu chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis venu vous annoncer le témoignage de Dieu, 2 car j'avais décidé de ne connaître parmi vous rien d'autre que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. 3 J'ai été faible, craintif et tout tremblant chez vous. 4 Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse [humaine], mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance, 5 afin que votre foi soit fondée non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.
6 C'est pourtant bien une sagesse que nous enseignons parmi les hommes mûrs, mais une sagesse qui n'est pas de ce temps ni des chefs de ce temps, qui sont voués à la destruction. 7 Non, nous annonçons la sagesse de Dieu mystérieuse et cachée, celle que Dieu, avant tous les temps, avait préparée d'avance pour notre gloire. 8 Cette sagesse, aucun des chefs de ce temps ne l'a connue, car, s'ils l'avaient connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de la gloire. 9 Mais, comme il est écrit, ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme, Dieu l'a préparé pour ceux qui l'aiment
.


Notes de la Bible Segond 21

1 Corinthiens 2

  • 2.9 Ce que… l'aiment : citation d'Esaïe 64.3 [*Jamais on n'a appris ni entendu dire pareille chose, jamais aucun œil n'a vu un autre dieu que toi agir de cette manière pour ceux qui comptent sur lui. ].

 

Gardas III, roi de Navarre à la fin du XIè siècle, avait été surnommé « Le Trembleur », car il était pris d’un tremblement convulsif quand on l’aidait à enfiler sa cuirasse, avant les combats. Il l’expliquait ainsi : « Mon corps tremble à l’idée du péril où mon courage va le porter ».

 Je suis convaincu qu’il en était tout autrement pour Paul. Il avait déjà affronté bien des périls. Maintes fois sa vie avait été exposée au danger. Or voici qu’il avoue franchement aux chrétiens de Corinthe dans quelles dispositions il se trouvait lorsqu’il vint les évangéliser : dans un état de crainte, de faiblesse et de grand tremblement.

 Il se rendit à Corinthe, grande ville connue pour son luxe et son immoralité. Les Juifs de la synagogue s’opposèrent à lui et l’injurièrent. Le Seigneur le fortifia par une vision :  Sois sans crainte (…) je suis avec toi, personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal… J’ai un peuple nombreux dans cette ville. (Actes 18.9,10) [ 9 Le Seigneur dit à Paul dans une vision pendant la nuit: «N'aie pas peur, mais parle et ne te tais pas, 10 car je suis moi-même avec toi et personne ne s'attaquera à toi pour te faire du mal. En effet, j'ai un peuple nombreux dans cette ville.»,]. 

 De nouvelles difficultés surviennent mais Paul tient ferme. Faiblesse, crainte et tremblement ont fait place à une action surnaturelle du Saint-Esprit.

 Seriez-vous faible, apeuré, tremblant, face à des circonstances difficiles ? Croyez que le Seigneur va vous donner un courage inouï. Sa force s’accomplira dans votre faiblesse.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Lucien Clerc)

Ichtus (2)