CE QU’ENSEIGNENT LES DIFFERENCES

 

Dieu a placé chaque partie dans le corps, comme il l’a voulu. Si l’ensemble se compose d’une seule partie, il n’y a pas de corps. Il y a donc plusieurs parties, mais un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi ! » Et la tête ne peut pas dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous !  (1 Corinthiens 12.18-21)

 

Avez-vous déjà remercié Dieu pour le fait que vous soyez si différent (e) de votre partenaire ? La plupart du temps, nous percevons nos différences comme un motif de dissensions. Kevin est d’un naturel mollasson. Sa femme, Vanessa, est toujours occupée à faire quelque chose. Dans le passé, elle trouvait que Kévin était paresseux ; lui, il trouvait qu’elle était nerveuse et qu’elle ne savait pas se détendre. Ils ont souvent eu des mots sur cette différence, mais pour l’essentiel, ils se contentaient de vivoter avec un agacement larvé.

 

Ayant découvert que leurs différences existaient en vue d’une bénédiction et non d’un malheur, chacun remercia Dieu pour l’existence de l’autre. L’étape suivante allait être celle-ci : « Que pouvons-nous apprendre l’un de l’autre ? ». Vanessa apprit à se détendre et à regarder une émission de télé sans se lever pour aller faire quelque chose en même temps. Kevin apprit à aider aux tâches ménagères de sorte que Vanessa eut le temps de décompresser sans se sentir coupable. Ils s’enrichirent ainsi de la vie de l’autre.

 

C’est tout le propos du mariage. Nous nous efforçons de tirer le meilleur parti de nos différences. Là encore, les Ecritures affirment nettement que le corps du Christ bénéficie du travail commun de personnes diverses. Dans l’Eglise comme dans le couple, nous avons besoin les uns des autres. On ne peut pas fonctionner sans diversité, et le savoir doit nous amener à remercier Dieu pour ces différences. Ayant fait cela, demandez-lui de montrer à chacun de vous ce qu’il y a à apprendre de l’autre. La réponse de Dieu pourrait bien vous surprendre.

 

Prière :

 

Père, donne-moi l’humilité de prendre conscience de ce que je peux apprendre de mon conjoint. Aide-moi à considérer nos différences comme des occasions de progresser, et non comme des inconvénients. Merci de nous avoir faits si différents, tout en nous préparant à nous assortir parfaitement.

 

(Extrait des Méditations Quotidiennes pour le couple – Gary Chapman)

Ichtus (2)