c'est toi qui as dit [par le Saint-Esprit,]

par la bouche de [notre père,]

ton serviteur David:

Pourquoi cette agitation parmi les nations

et ces préoccupations dépourvues de sens parmi les peuples?

(Actes 4 .25)

 

Lecture proposée : (Romains 8.31-39)

31 Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? 32 Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui? 33 Qui accusera ceux que Dieu a choisis? C'est Dieu qui les déclare justes! 34 Qui les condamnera? [Jésus-]Christ est mort, bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous! 35 Qui nous séparera de l'amour de Christ? Serait-ce la détresse, l'angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l'épée? 36 De fait, il est écrit: C'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée, qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie. 
37 Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. 38 En effet, j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, 39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.


Notes de la Bible Segond 21

Romains 8

  • 8.36 C'est à cause… boucherie : citation du Psaume 44.23 [Mais *c'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée, qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie.].

 

QUI SERA CONTRE NOUS ?

 

Les chrétiens qui ont tendance à se laisser impressionner par les théories et rumeurs de complot qui continuent à circuler, par des histoires de francs-maçons, d’illuminati ou de la CIA qui voudraient notre perte, feraient bien de relire ce récit et de se laisser affermir par l’assurance tranquille des premiers chrétiens. Oui, les nations s’agitent encore : oui, les peuples ont conspiré et conspireront de nouveau, mais c’était et ce sera pour rien.

 Il est sans doute important de souligner que nos frères de l’Eglise primitive voyaient au-delà des apparences. Pierre et Jean ont subi le mépris et les menaces des autorités, mais en réalité c’est contre le Seigneur et son Messie que les rois se soulèvent et que les chefs se liguent.

 Notre réflexe étant de toujours tout ramener à nous, nous passons trop souvent à côté de cet aspect des choses. Qui opprime le corps vise la tête. Le corps que nous formons est vulnérable, c’est vrai, mais l’autorité de la tête, de Jésus, est indestructible. Le Temple aurait pu s’accomoder d’une « amicale des nostalgiques de Jésus de Nazareth » - il aurait même pu accepter de la subventionner ; il ne pouvait cautionner la communauté des témoins de Jésus-comme-Messie-mort-et-ressuscité !

 Alors, à qui regardons-nous pour autoriser, agréer et contrôler notre témoignage ? Et qui a la haute main sur notre vie ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Robert Souza)

Ichtus (2)