LA MAITRISE DE SOI

 

Celui qui ne sait pas se dominer est comme une ville démantelée qui n’a plus de remparts.  (Proverbes 25.28)

 

Lecture proposée : (2Timothée 1.7)

En effet, ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.

 

 

DE LA PAROLE …

 

L’Eglise contemporaine est en proie à des problèmes d’autodiscipline. Des comportements iniques se sont infiltrés au sein de nos communautés à un niveau probablement sans précédent peut-être.  La maîtrise de soi représente un problème pour tant de chrétiens, car elle donne l’impression d’être une œuvre de la chair plutôt qu’un fruit de l’Esprit puisque nous avons des efforts à faire.  Alors nous devenons passifs. Nous pensons faussement qu’un effort de notre part serait une « œuvre », un produit de la chair et un symptôme du légalisme. Nous finissons par vivre une foi sans les œuvres, et cette foi est morte.

 

La maîtrise de soi est un des fruits de l’Esprit les plus déroutants. En effet, elle concerne à la fois le moi et l’Esprit. S’il faut rester maître de soi, comment se soumettre à l’Esprit ? Impossible, justement. Mais contrairement à un enseignement très répandu, la Bible ne nous demande jamais d’être contrôlés par l’Esprit, du moins pas dans le sens où nous devrions abdiquer notre responsabilité et notre personnalité. Nous devons naître de l’Esprit, être remplis de l’Esprit, conduits par l’Esprit, inspirés par l’Esprit et scellés par l’Esprit. Mais nous ne sommes pas contrôlés par l’Esprit. Par contre, il nous rend capables de nous contrôler.

 

Le manque de maîtrise de soi nous fait négliger des disciplines indispensables telles que la prière, l’étude de la Bible, l’évangélisation… Il risque de nous faire céder de manière inappropriée à des désirs qui peuvent être légitimes. Un manque de discipline affecte le travail, la sexualité, les loisirs, l’alimentation, la gestion du temps et de l’argent. Si nous comparons notre existence à une ville ancienne, le laisser-aller équivaut à des murailles croulantes. Privés de cette protection, nous sommes vulnérables aux attaques de l’ennemi.

 

AUX ACTES

 

 Une vie de saine discipline est utile à  Dieu. Il peut accomplir de grandes choses puisque ses vastes ressources sont entre de bonnes mains . Une vie incontrôlée dilapide les trésors spirituels et matériels de Dieu et devient propice à l’attaque ennemie. Laissez l’Esprit vous aider à apprendre la maîtrise de soi. C’est la clé d’une bonne gestion des autres fruits.

      

(Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)