LA SAGESSE DE JESUS

 

Par Dieu, vous êtes unis au Christ, qui est devenu pour nous cette sagesse qui vient de Dieu : en Christ, en effet, se trouvent pour nous l’acquittement, la purification et la libération du péché.

 (1 Corinthiens 1.30)

 

(Lecture proposée : 1 Corinthiens 1.18-31)

18 En effet, le message de la croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, il est la puissance de Dieu. 19 Du reste, il est écrit: Je ferai disparaître la sagesse des sages et j'anéantirai l'intelligence des intelligents. 
20 Où est le sage? Où est le spécialiste de la loi? Où est le discoureur de l'ère actuelle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse de ce monde? 21 Puisque à travers cette sagesse le monde n'a pas connu Dieu en voyant sa sagesse, il a plu à Dieu de sauver les croyants à travers la folie de la prédication. 22 Les Juifs demandent un signe miraculeux et les Grecs recherchent la sagesse. 23 Or nous, nous prêchons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les non-Juifs, 24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, qu'ils soient juifs ou non. 25 En effet, la folie de Dieu est plus sage que les hommes et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
26 Considérez, frères et sœurs, votre propre appel: il n'y a parmi vous ni beaucoup de sages selon les critères humains, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. 27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour couvrir de honte les sages, et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les fortes. 28 Dieu a choisi les choses basses et méprisées du monde, celles qui ne sont rien, pour réduire à néant celles qui sont, 29 afin que personne ne puisse faire le fier devant Dieu. 30 C'est grâce à lui que vous êtes en Jésus-Christ, lui qui est devenu, par la volonté de Dieu, notre sagesse, notre justice, la source de notre sainteté et notre libérateur, 31 afin, comme il est écrit, que celui qui veut éprouver de la fierté mette sa fierté dans le Seigneur
.


Notes de la Bible Segond 21

1 Corinthiens 1

  • 1.19 Je ferai… intelligents : citation d'Esaïe 29.14 [C'est pourquoi, je continuerai à étonner ce peuple par des merveilles et des miracles, de sorte que *la sagesse de ses sages disparaîtra et l'intelligence de ses hommes intelligents devra se cacher.»].
  • 1.31 Que celui… le Seigneur : citation de Jérémie 9.23 [mais *que celui qui veut éprouver de la fierté mette sa fierté dans ceci: le fait d'avoir du discernement et de me connaître. En effet, c'est moi, l'Eternel, qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre. Oui, c'est cela qui me fait plaisir, déclare l'Eternel.].

 

 

DE LA PAROLE …

 

La vie de la foi commence quand nous admettons notre faillite. Si nous voulons accueillir le Sauveur, il nous faut reconnaître notre indigence. Nous ne pouvons recevoir sa justice sans nier la nôtre, ni revêtir sa sainteté sans confesser notre péché. Nous ne pouvons bénéficier de sa libération sans prendre conscience de nos chaînes. Tous, sans exception, nous sommes en faillite devant lui. Ce serait folie de l’ignorer.

 

La beauté de la croix réside en sa laideur. Dieu ne nous a pas donné une belle religion à idolâtrer, ni des actes de justice propre à réaliser, ni une loi à accomplir. Il ne nous a rien laissé, mais a tout fait lui-même. Pour avoir part à la vie divine, nous n’avons pas à devenir divins mais à déclarer notre indignité et laisser Christ la porter. Ainsi donc, pour être purifiés, il ne s’agit pas pour nous d’être purs mais de déclarer notre impureté et de demander le cœur et la pensée de Jésus.

 

Pour vivre, il ne faut pas rechercher la vie mais mourir à soi-même et demander à Christ de vivre à notre place. Nous pensions que la sagesse de Dieu ferait de nous des gens meilleurs – par nos œuvres, notre service, notre intelligence, notre religion, etc. Mais dans sa sagesse, Jésus n’est pas venu pour nous rendre meilleurs. Il est venu pour en finir avec les choses anciennes et donner naissance aux choses nouvelles. Nous les saisissons en nous emparant de la croix -l’ignoble, l’horrible croix. C’est alors que tout peut devenir nouveau.

 

AUX ACTES

 

Voici la troisième leçon de sagesse de la croix : ne jamais mépriser l’humble apparence du plan de Dieu. Ne nous trompons pas – la croix n’était pas couverte d’or comme elle l’est maintenant sur les flèches des clochers ou les pendentifs de nos colliers ! La croix était synonyme de déchéance et d’infamie. Elle était symbole de mort, une mort abominable, ignoble et abjecte. Mais tel était le plan de Dieu. Dès la création du monde, il avait ordonné que son bien-aimé soit très simplement vêtu.

 

Si jamais vous êtes tenté d’éviter le modeste chemin que Dieu vous a préparé, regardez Jésus sur la croix, et rappelez-vous que les trésors sans prix se cachent dans des vases sans éclat.

    

(Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)