ALLIANCE ET RECONCILIATION

 

Oui, dans le pays, j’en ferai pour moi une vallée où je sème.

J’aimerai Mal-aimée. Je dirai à « Pas mon peuple » :

« Mon peuple, c’est toi », et lui me dira : « Mon Dieu ! »   

 (Osée 2.25)

 

Le mariage en tant qu’alliance nécessite de se parler face à face et de se pardonner. On fait de grandes promesses quand on se marie, mais il arrive qu’on faillisse. Les défaillances ne détruirons pas une union, mais si elles ne sont pas traitées, le mariage sera en péril. La réponse qui convient à une défaillance consiste à la reconnaître et à en demander pardon.

 

C’est ainsi que Dieu agit avec nous. Il dit : « Si vous violez mon alliance, vous allez souffrir, mais je ne vous retirerai pas mon amour. Je ne trahirai pas davantage mon engagement envers vous ». Dieu ne se rit pas de nos échecs. Il nous laisse en assumer les conséquences ; mais il persiste à nous aimer et il recherche la réconciliation. Les versets ci-dessus sont tirés des propos très beaux et très touchants du prophète Osée. Le Seigneur était déçu et irrité contre les Israélites, qui se détournaient régulièrement de lui pour aller adorer les idoles.

 

Plusieurs passages de ce livre détaillent les conséquences auxquelles le peuple s’exposait par son refus d’écouter ; mais à ces passages, succèdent des promesses magnifiques, comme celles qui sont reproduites ici. Le Seigneur ne cesse de rechercher la réconciliation. Il est prêt à nous accueillir à bras ouverts.

 

Il devrait en être de même dans la mariage. Nous n’avons pas à fermer les yeux sur le comportement fautif du conjoint, mais nous pouvons dialoguer dans le désir de pardonner et de parvenir à la réconciliation. Si votre partenaire vient vous dire : « Excuse-moi. Je sais que j’ai eu tort. Veux-tu me pardonner ? », la réponse de l’alliance sera toujours : « Oui, je veux renouveler l’alliance qui préside à notre relation ». L’amour est toujours en quête de réconciliation.

 

Prière :

 

Père, Merci pour l’exemple si intense que tu nous montres dans le livre d’Osée. Si toi tu peux nous pardonner et nous accueillir de manière réitérée, à plus forte raison dois-je pardonner, et me réconcilier avec mon conjoint . Merci de m’aider à me souvenir de cette dimension importante d’un mariage qui est une alliance.

 

(Extrait du livre «  Méditations Quotidiennes pour le couple »  de Gary Chapman)

Ichtus (2)