Jean 21, Lorsqu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre:

«Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ceux-ci?»

Il lui répondit:

«Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»

Jésus lui dit:

 «Nourris mes agneaux.»

(Jean 21.15)

 

Lectures proposées : (Jean 21.4-19)

4 Le matin venu, Jésus se trouva sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c'était lui. 5 Il leur dit: «Les enfants, n'avez-vous rien à manger?»
Ils lui répondirent: «Non.»
6 Il leur dit: «Jetez le filet du côté droit de la barque et vous trouverez.»
Ils le jetèrent donc et ils ne parvinrent plus à le retirer, tant il y avait de poissons. 7 Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: «C'est le Seigneur!»
Dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, Simon Pierre remit son vêtement et sa ceinture, car il s'était déshabillé, et se jeta dans le lac. 8 Les autres disciples vinrent avec la barque en tirant le filet plein de poissons, car ils n'étaient pas loin de la rive, à une centaine de mètres.
9 Lorsqu'ils furent descendus à terre, ils virent là un feu de braises avec du poisson dessus et du pain. 10 Jésus leur dit: «Apportez quelques-uns des poissons que vous venez de prendre.»
11 Simon Pierre monta dans la barque et tira le filet plein de 153 gros poissons à terre; malgré leur grand nombre, le filet ne se déchira pas.
12 Jésus leur dit: «Venez manger!» Aucun des disciples n'osait lui demander: «Qui es-tu?» car ils savaient que c'était le Seigneur.
13 Jésus s'approcha, prit le pain et leur en donna; il fit de même avec le poisson. 14 C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité.
15 Lorsqu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: «Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ceux-ci?»
Il lui répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Nourris mes agneaux.»
16 Il lui dit une deuxième fois: «Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu?»
Pierre lui répondit: «Oui, Seigneur, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Prends soin de mes brebis.»
17 Il lui dit, la troisième fois: «Simon, fils de Jonas, as-tu de l'amour pour moi?»
Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit, la troisième fois: «As-tu de l'amour pour moi?» et il lui répondit: «Seigneur, tu sais tout, tu sais que j'ai de l'amour pour toi.»
Jésus lui dit: «Nourris mes brebis. 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu mettais toi-même ta ceinture et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu tendras les mains et c'est un autre qui attachera ta ceinture et te conduira où tu ne voudras pas.» 19 Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre révélerait la gloire de Dieu. Puis il lui dit: «Suis-moi.»

 

 (Psaume 65)

Louange à Dieu pour ses bienfaits

1 Au chef de chœur.
Psaume de David, chant.
2 A toi, ô Dieu qui résides à Sion, va notre attente confiante, notre louange.
Pour toi, nous accomplirons nos vœux.
3 Toi qui écoutes la prière,
tous les hommes viendront à toi.
4 Mes fautes m'accablent,
mais tu pardonnes nos transgressions.
5 Heureux celui que tu choisis et que tu fais approcher de toi
pour qu'il habite dans tes parvis!
Nous nous rassasierons des biens de ta maison,
de la sainteté de ton temple.
6 Dans ta justice, tu nous réponds par des prodiges, Dieu de notre salut.
En toi se confient les extrémités de la terre et les mers lointaines.
7 Il affermit les montagnes par sa force,
il a la puissance pour ceinture.
8 Il apaise le tapage des mers, le tapage de leurs vagues
et le grondement des peuples.
9 Ceux qui habitent aux extrémités du monde s'effraient des signes que tu accomplis;
tu remplis d'allégresse le levant et le couchant.
10 Tu prends soin de la terre et tu lui donnes l'abondance,
tu la combles de richesses.
Le ruisseau de Dieu est plein d'eau;
tu prépares le blé, quand tu la fertilises ainsi.
11 Tu arroses ses sillons, tu aplanis ses mottes,
tu la détrempes par des pluies, tu bénis ses pousses.
12 Tu couronnes l'année de tes biens,
et ton passage apporte l'abondance;
13 les plaines du désert sont arrosées
et les collines sont entourées d'allégresse;
14 les pâturages se couvrent de brebis
et les vallées se revêtent de blé.
Les cris de joie et les chants retentissent.

 

M’AIMES-TU ?

 

Ce matin-là, ils sont sept assis autour du feu avec Jésus. Quand Jésus demande par trois fois : Simon, m’aimes-tu ? Pierre a plus d’une raison d’être mal à l’aise. Ses bravades des derniers  jours, puis ses reniements successifs… s’était-il déjà demandé : « Le Seigneur m’aime-t-il encore après mon comportement déplorable ? »

 

« M’aimes-tu ? » Remarquez que le Seigneur ne lui demande pas : « M’aimes-tu encore ? ». Il sonde les cœurs. Doutait-il de l’affection de Pierre ? Si Jésus vous le demandait de façon aussi insistante et en public, comment réagiriez-vous ?

 

« M’aimes-tu ? » Tout est là : quelle est la vraie nature de ma relation avec le Seigneur, quel est le « carburant qui fait tourner le moteur » de mon existence, est-ce l’amour de Jésus ? M. Jean Chambrin prétendait en 1990 (vérifier la date !) pouvoir faire tourner un moteur à moindres frais, avec un peu d’essence et beaucoup d’eau. Croire qu’il suffit d’un peu de religion, d’un zeste de prière et de beaucoup de vanités : quelle illusion !

 

« M’aimes-tu ? » Si nous l’aimons, il n’y a plus de place pour des journées sans lui, pour des choix dont il est exclu. Aimer le Seigneur vraiment, cela ne peut être que l’aimer de tout notre cœur, de toute notre force et de toute notre pensée. Et vous… ? Dites-vous comme Pierre, même en tremblant : « Seigneur, tu sais tout, tu sais que j'ai de l'amour pour toi» ? (Jean 21.17).

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Albert Lentz)

Ichtus (2)