COMMENT ALLEZ-VOUS ?

 

C’est la question qu’en tant que médecin je pose régulièrement à mes patients du troisième âge. Peut-être êtes-vous, vous aussi, au seuil du troisième âge ? Vous n’avez peut-être pas vraiment conscience de votre âge, parce que vous êtes débordant de vitalité et que vous réfléchissez plutôt à la manière d’utiliser cette énergie.

 

Ou bien, vous êtes au contraire fatigué de la vie ou atteint par la maladie.

 

De ces circonstances émergent parfois les questions fondamentales du sens de la vie : Etait-ce vraiment tout ? Ma vie a-t-elle répondu à mes attentes ? Ai-je pris les bonnes décisions ? Ai-je des choses à mettre en ordre ? Que faire pour utiliser judicieusement le temps qu’il me reste à vivre ?

 

Peut-être ce retour sur votre vie est-il au-dessus de vos forces – car trop de choses se sont accumulées qui échappent à votre influence. Les fardeaux de la vie, souvenirs de guerre, déceptions infligées par vos parents, vos enfants ou vos collègues ou autres circonstances accablantes pèsent lourd sur votre âme. Mais au plus profond de vous-même le désir de vous sentir aimé et protégé comme un enfant, le désir d’être libéré du poids de vos fardeaux et de vous sentir en sécurité demeure.

 

Le désir de se sentir en sécurité

 

Cet intense désir ne vient pas de nous ; c’est Dieu, notre Père céleste qui l’a placé dans nos cœurs pour nous attirer à lui. Car Dieu souhaite établir une relation très personnelle avec chacun de nous -et même avec vous. Il a prévu pour vous un avenir qui dépasse de loin les limites de votre vie présente. Il vous a préparé un lieu où déposer les fardeaux de votre existence et où vous serez accepté tel que vous êtes.

 

Vous en avez peut-être entendu parler, sans en faire l’expérience. Peut-être avez-vous du mal à concevoir que l’on puisse entrer en contact avec Dieu. Peut-être même vous fait-il peur. Et pourtant, vous êtes habité du profond désir d’être accepté et aimé et de trouver un refuge sûr.

 

Des buts nouveaux, une espérance nouvelle

 

Dieu, le créateur de notre vie savait bien que, par nos propres forces, nous serions incapables de mener une vie juste. Notre nature recèle des faiblesses et des côtés obscurs, dont nous ne sommes pas toujours conscients.

 

C’est pourquoi, beaucoup sentent grandir en eux au cours de leur vie le désir d’être pardonnés par Dieu, le père céleste. Tôt ou tard se pose la question de savoir comment avoir l’assurance d’être pardonné et d’aller au ciel. Afin que ces questions cessent de nous tracasser et de nous permettre de rejoindre un jour le ciel, sa demeure éternelle, Dieu a préparé pour nous un chemin qu’il nous invite à suivre quel que soit notre âge.

 

En réalité, il s’agit de bien plus qu’un chemin. Il s’agit en fait d’une vie toute nouvelle. Dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ en parle très concrètement. En effet, dans l’Evangile de Jean, au chapitre 3 et au verset 3 il nous rappelle que « nous devons naître de nouveau pour devenir des citoyens des cieux et des enfants de Dieu ». [ Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»]

 

Lorsqu’un être humain comprend que Jésus n’est pas mort mais vivant, et que nous pouvons entretenir avec lui une relation vivante et personnelle, c’est comme une nouvelle naissance et le début d’une nouvelle vie. Cette nouvelle naissance spirituelle se produit si nous acceptons Jésus comme notre sauveur. Pour cela, nous devons lui confier consciemment notre vie, vécue jusque là sans lui, afin de recevoir en contrepartie le cadeau de la nouvelle vie.

 

Incroyable mais vrai : Jésus-Christ, le Fils de Dieu qui mourut sur une croix pour notre vie déchue, vit désormais en nous par son Esprit. (c’est ce que la Bible décrit dans la lettre aux Romains, au chapitre 10 et au verset 9) [Si tu reconnais publiquement de ta bouche que Jésus est le Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité, tu seras sauvé.].

 

Jésus fait de nous des citoyens du ciel et celui qui lui confie sa vie est sûr de recevoir en cadeau la vie éternelle. La Bible le confirme dans la première lettre de Jean, une très belle image : nos noms sont écrits dans le Livre de Vie (Psaume 139 verset 16) [Je n'étais encore qu'une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m'étaient destinés avant qu'un seul d'entre eux n'existe.].

 

Mais qu’en est-il des faux-pas, des péchés et de tous les manquements qui sont à l’origine des nombreux échecs de notre vie ? Si nous les confessons à Jésus, il nous pardonnera et nous serons à jamais libérés de ces fardeaux intérieurs. Nous pouvons également lui apporter les nombreux soucis qui nous accablent jour et nuit. La Bible nous y invite instamment et nous assure qu’il s’en chargera. « Rejetez tous vos fardeaux sur lui, car lui-même prend soin de vous (Matthieu 11 :28 = » Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos).

Et (1 Pierre 1.9) [8 Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore et vous vous réjouissez d'une joie indescriptible et glorieuse 9 parce que vous obtenez le salut de votre âme pour prix de votre foi.]

 

Que dois-je faire ?

 

La Bible nous précise que personne ne peut acquérir par ses propres moyens le salut et une demeure éternelle au ciel. Personne ne les mérite, tout est cadeau. Vous pouvez accueillir ces cadeaux d’un cœur confiant. Mais pourquoi tant d’êtres humains se désintéressent-ils avec tant d’indifférence de ce don extraordinaire et ne mettent-ils pas tout en œuvre pour le recevoir ?

 

La première raison, c’est qu’ils n’en ont jamais entendu parler. La seconde, c’est l’existence de puissances obscures qui cherchent à nous éloigner de la vérité et du bien dont Dieu aimerait nous combler.

 

Jésus déclare que nous pouvons nous rapprocher de lui sans  condition. Il a réservé pour nous le pardon des péchés, ainsi qu’une vie nouvelle et une place au ciel. Comment puis-je construire une relation vivante avec Jésus-Christ et recevoir l’assurance qu’il ne m’abandonnera jamais ?

 

Le pas en direction d’une vie nouvelle

 

Vous pouvez vous adresser  à Jésus en toute simplicité et en toute confiance. Approchez-vous de lui par la prière et demandez-lui de remplir votre vie de sa présence. La prière qui suit pourra vous aider. Priez seul ou invitez une personne de confiance à prier ces paroles avec vous :

 

« Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, je te confie aujourd’hui ma vie. J’aimerais vivre avec toi et je désire que tu restes avec moi et que tu vives en moi. Je te prie de remplir mon cœur. Je te remets mon corps mon âme et mon esprit. Prends ma vie dans tes bonnes mains et reste près de moi. Je dépose également devant toi tous les échecs de ma vie : mes péchés, mon manque d’amour, mes doutes, mes problèmes, ma solitude et mon incapacité à faire le bien. Seigneur Jésus-Christ pardonne-moi. Entre dans ma vie et aide-moi à prendre un nouveau départ. Je te remercie parce que je sais que tu m’aimes et que tu as exaucé ma prière. Amen ».

 

Vous pouvez vous entretenir avec Jésus comme avec un bon ami à tout moment et en toute circonstance. Il « consulte  » à toute heure. N’hésitez pas à lui vider votre cœur. Essayez. Vous ne sera pas déçu.

 

Une paix et une joie grandissantes

 

Et maintenant ? Jésus dit : « Je suis le chemin qui mène au Père » (Jean 14.6). Si vous priez, si vous parlez à Jésus et si vous lui ouvrez votre cœur, la paix et la joie inonderont votre vie. Vous pouvez également prier pour d’autres personnes en demandant à Dieu de les toucher à leur tour. Je vous recommande de vous joindre à une communauté chrétienne vivante. Cela aidera votre foi à grandir. Si, pour des raisons de santé, vous ne pouvez plus quitter votre domicile, prenez contact avec les visiteurs d’une église de votre localité.

 

« Pendant 83 ans, j’ai renié Jésus. Je menais une vie trépidante et vide. Depuis que j’ai accepté Jésus, j’ai trouvé la sérénité et la paix. Il n’est jamais trop tard ».

 

Ce  beau témoignage est celui d’une dame âgée que je connais depuis de nombreuses années. Je souhaite de tout cœur que vous aussi vous fassiez l’expérience libératrice que Jésus prend soin de votre vie pour la conduire vers un but merveilleux.

 

(Flyer de « Média Espérance  - Dr Christine Hein – Directrice d’un service de gériatrie)

Ichtus (2)