POUR LE COMPAGNONNAGE, CONTRE LA SOLITUDE

 

Profite de la vie avec la femme que tu aimes,

tous les jours de la courte existence que Dieu te donne sous le soleil.

Oui, ta vie est courte,

 et c’est la part que tu reçois

pour le travail que tu fais sous le soleil.

 (Ecclésiaste 9.9)

 

L’un des bénéfices de la vie conjugale, c’est le compagnonnage. Un compagnon /une compagne, ce n’est pas bon uniquement pour la santé affective, c’est bon aussi pour la santé physique. Il y a quelque temps une recherche menée sur dix mille hommes mariés, de 40 ans et au-dessus, a établi que ceux qui avaient une femme aimante et solidaire avaient nettement moins de problèmes cardiaques. L’intimité dans le mariage fait du bien au physique.

 

En revanche, l’isolement à l’intérieur du couple nuit à la santé. Le mariage est conçu par Dieu en vue d’un partenariat. Au sujet d’Adam, Dieu dit : « Pour l’homme, ce n’est pas bon d’être seul. Je vais lui faire une aide qui lui convienne parfaitement » (Genèse 2.18). Les partenaires partagent ce qui est essentiel dans leur vie. Ainsi, quand un couple constitué communique quotidiennement, il développe le sens du compagnonnage. Les deux sont engagés l’un envers l’autre. Ils se tiennent ensemble face aux aléas de la vie. Avoir un partenaire rend aussi la vie plus supportable.

 

Telle était l’intention de Dieu. Salomon écrit dans l’Ecclésiaste qu’une femme (et, par extension, un mari) est un don de Dieu vivifiant au milieu des peines de la vie.

 

Donc, en tant que couple, parlez-vous et écoutez-vous ; et construisez votre relation. Ne laissez pas l’isolement nuire à votre santé.

 

Prière :

 

Seigneur Jésus, merci pour le don du mariage et pour le compagnonnage qui va avec. J’aimerais apporter à mon conjoint l’amitié et le partenariat, pas la solitude. Aide-moi à renforcer inlassablement notre relation.

 

 (Extrait du livre « Méditations Quotidiennes pour le couple » de Gary Chapman)

Ichtus (2)