Dieu est mon rocher, je me confierai en lui, mon bouclier…

ma haute retraite et mon refuge.

Mon Sauveur, tu me sauveras de la violence !  

(2 Samuel 22.3)

 

UNE VIE QUI EN VAUT LA PEINE

 

Que d’expressions pour parler de Dieu : « mon bouclier, ma haute retraite, mon refuge, mon Sauveur… ». Qui peut parler ainsi ? Tout croyant qui a fait l’expérience de la protection de son Seigneur. Il n’a plus peur quand il se confie en la puissance et en l’amour de Dieu, même dans les situations les plus difficiles.

 

La foi n’est pas directement liée à un exercice religieux, ou à l’appartenance à une église, ou même à un état d’esprit intérieur. Non, la foi est la confiance en Dieu en toute simplicité ; c’est croire ce qu’il dit dans la Bible. C’est sur cette confiance que nous pouvons fonder notre vie.

 

Mais Dieu dit parfois « non » à nos demandes, et alors, suivant notre mesure de foi, nous réagissons avec plus ou moins de confiance. Dieu permet des choses qui nous semblent difficiles, voire douloureuses, pour nous former pour lui, et pour qu’elles deviennent source de bénédiction.

 

La foi nous donne le désir de poursuivre ce que Dieu attend de nous, en acceptant ce que nous ne comprenons pas toujours. Laissons l’Esprit de Dieu agir en nous, il en résultera une vie véritablement différente, une vie pour Dieu et avec lui.

 

Les obstacles apparents disparaissent au fur et à mesure que nous avançons en vivant par la foi, dirigés par Dieu et gardés par sa puissance. Le croyant prie Dieu, le Dieu vivant : « Je me confie en toi, donne -moi la force de faire ce que tu me demanderas » ; Vivons dans l’obéissance à Dieu, c’est une vie qui en vaut la peine.

 

Extrait de « La Bonne Semence)

Ichtus (2)