PLEURER ET SE REJOUIR

 

 

(Lecture proposée : (Romains 12.9-16)

9 Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur, attachez-vous au bien. 10 Par amour fraternel soyez pleins d'affection les uns pour les autres et rivalisez d'estime réciproque. 11 Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit et servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous dans l'espérance et soyez patients dans la détresse. Persévérez dans la prière. 13 Pourvoyez aux besoins des saints et exercez l'hospitalité avec empressement.
14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent, pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Vivez en plein accord les uns avec les autres. N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.
Ne vous prenez pas pour des sages. 


Notes de la Bible Segond 21

Romains 12

  • 12.16 Ne vous… sages : citation de Proverbes 3.7. [Ne te prends pas pour un sage, crains l'Eternel et détourne-toi du mal: ]

 

 

 

 

Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ;

pleurez avec ceux qui pleurent

(Romains 12.15)

 

Golda Meir a connu les épreuves et les réussites au cours de sa vie. En tant que première ministre d’Israël, elle a traversé beaucoup de périodes marquées par les conflits et les deuils, ainsi que des instants empreints de la joie des réussites et des victoires dans la vie de l’Etat naissant d’Israël. Elle a dit au sujet de la joie et de la tristesse : « Ceux qui ne savent pas pleurer de tout leur cœur ne savent pas rire non plus ».

 

L’apôtre Paul nous appelle à vivre une vie de pleurs et de rires, mais avec un truc de plus. Dans Romains 12.15, l’apôtre nous met au défi de nous sortir de notre propre expérience de vie pour remarquer les besoins des autres, en écrivant : « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent : pleurez avec ceux qui pleurent ».

 

Si nous nous réjouissons seulement de nos propres victoires, nous passons à côté de l’émerveillement que procure la célébration de la puissance du Seigneur, qui désire accomplir ses desseins en et par les autres également. Si nous ne pleurons que sur nos propres pertes, nous passons à côté de l’occasion « d’être là » pour ceux qui souffrent en usant de compassion envers eux.

 

La vie abonde en joies et en tristesses extrêmes, en victoires et en défaites extrêmes aussi. Par contre, nous avons reçu le privilège de prendre part à ces instants dans la vie des gens pour voir la grâce de Dieu à l’œuvre. Ne le négligez pas ! (W.E.C)

 

Répondre aux besoins des autres honore Christ.

Ichtus (2)