L’Eternel est bon, il est un refuge au jour de la détresse ;

il connaît ceux qui se confient en lui

 (Nahum 1.7)

 

Lecture proposée : (Nahum 1.1-13)

1 Message sur Ninive. Livre de la vision de Nahum, d'Elkosh.
2 L'Eternel est un Dieu jaloux, il se venge.
L'Eternel se venge, il est plein de fureur.
L'Eternel se venge de ses adversaires,
il garde rancune à ses ennemis.
3 L'Eternel est lent à la colère, il est grand par sa force,
mais il ne laisse pas impuni.
L'Eternel marche dans la tempête, dans le tourbillon ;
les nuages sont la poussière de ses pieds.
4 Il menace la mer et l'assèche,
il met tous les fleuves à sec.
Le Basan et le Carmel sont flétris,
elle est flétrie, la fleur du Liban.
5 Les montagnes tremblent devant lui,
et les collines s'effondrent.
La terre se soulève devant lui,
le monde et tous ses habitants.
6 Qui résistera devant son indignation ?
Qui tiendra contre son ardente colère ?
Sa fureur se propage comme le feu
et les rochers se brisent devant lui.
7 L'Eternel est bon,
il est un refuge le jour de la détresse,
il connaît ceux qui se confient en lui,
8 mais avec des flots qui déborderont
il détruira cet endroit,
et il poursuivra ses ennemis jusque dans les ténèbres.

9 Que méditez-vous contre l'Eternel ?
C'est lui qui détruit.
La détresse ne se lèvera pas deux fois,
10 car entrelacés comme des buissons d'épines
et comme ivres de leur vin,
ils seront dévorés
comme la paille sèche, entièrement.
11 De toi est sorti
celui qui méditait le mal contre l'Eternel,
l'homme aux conseils pervers.
12 Voici ce que dit l'Eternel :
« Même s'ils sont au complet et nombreux,
ils seront fauchés et disparaîtront.
Je t'ai humilié
pour ne plus avoir à t'humilier.
13 Je briserai maintenant la domination qu'il exerce sur toi 
et j'arracherai tes liens. »


Notes de la Bible Segond 21

Nahum 1

  • 1.1 Ninive : capitale de l'Empire assyrien.

 

 

 

 

PUNITION PEDAGOGIQUE

 

Le prophète Nahum, dans un oracle contre la ville de Ninive, dépeint de façon plus que terrifiante sa destruction future. Mais il semble bien que le but de l’oracle soit de rassurer Juda avec la certitude de la destruction de ses ennemis.

 

Il commence par souligner le fait que Dieu ne saurait laisser le mal impuni et le souligne par la peinture de sa majesté au sein des éléments.

 

Jérémie déjà (30.11) citait le fait que Dieu ne peut laisser impuni. Il s’adressait à Juda [En effet, je suis moi-même avec toi pour te délivrer, déclare l'Eternel.
J'exterminerai toutes les nations où je t'ai dispersé,
mais toi, je ne t'exterminerai pas.
Je te corrigerai avec justice.
Je ne peux vraiment pas te laisser impuni.].
Ici, est-ce à Ninive que la chose est dite ? Ce n’est pas certain, car, au verset 12, c’est à Juda que Dieu dit : Je veux t’humilier pour ne plus avoir à t’humilier ; au verset 7 également. Le but de Dieu, lorsqu’il humilie, n’est pas de rabaisser la créature. La punition est pédagogique. C’est une vérité que nous ne devons pas oublier. Les châtiments de Dieu ont un objectif. Ce qui, dans un langage anthropomorphique est appelé, chez lui, vengeance ou rancune est plus exactement souci de corriger pour n’avoir plus à corriger.

 

Et il me semble que ce qui est vrai pour ceux qu’il reconnaît pour ses fils (Hébreux 12.6) [1] l’est aussi pour toutes ses créatures. Ce qui est certain et doit être, pour nous, une certitude inébranlable, c’est que même lorsqu’il châtie, c’est encore par bonté envers ceux qui se confient en lui.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Richard Doulière)

 

[1] (Hébreux 12 :6)

En effet, le Seigneur corrige celui qu'il aime et il punit tous ceux qu'il reconnaît comme ses fils. 


Notes de la Bible Segond 21

Hébreux 12

  • 12.6 Mon fils… ses fils : citation de Proverbes 3.11-12. [11 *Mon fils, ne méprise pas la correction de l'Eternel
    et ne sois pas dégoûté lorsqu'il te reprend,
    12 car l'Eternel reprend celui qu'il aime,
    comme un père l'enfant qui a sa faveur.]

 

Ichtus (2)