Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende !   

(Luc 8.8)

 

Lecture proposée : (Luc 8.4-10)

4 Une grande foule se rassembla et des gens vinrent vers lui de diverses villes. Alors il dit cette parabole : 5 « Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; elle fut piétinée et les oiseaux du ciel la mangèrent. 6 Une autre partie tomba sur un sol pierreux ; quand elle eut poussé, elle sécha, parce qu'elle manquait d'humidité. 7 Une autre partie tomba au milieu des ronces ; les ronces poussèrent avec elle et l'étouffèrent. 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre ; quand elle eut poussé, elle produisit du fruit au centuple. » Après cela, Jésus dit à haute voix : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »
9 Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole. 10 Il répondit : « Il vous a été donné, à vous, de connaître les mystères du royaume de Dieu ; mais pour les autres, cela est dit en paraboles, afin qu'en voyant ils ne voient pas et qu'en entendant ils ne comprennent pas.


Notes de la Bible Segond 21

Luc 8

  • 8.10 Afin… comprennent pas : citation d'Esaïe 6.9-10. [9 Il a alors ordonné : *« Va dire à ce peuple :
    ‘Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas,
    vous aurez beau regarder, vous ne saurez pas.'
    10 Rends insensible le cœur de ce peuple,
    endurcis ses oreilles et ferme-lui les yeux
    pour qu'il ne voie pas de ses yeux, n'entende pas de ses oreilles,
    ne comprenne pas de son cœur,
    ne se convertisse pas et ne soit pas guéri. »]

 

 

 

 

TU AS RECU LA VIE !

 

Toute vie est propagée par sa semence. Mise en terre, elle germe, la vie venant de la vie. L’homme s’est détourné de son Créateur et la Vie lui a échappé. Peut-il revivre ? La semence de la Vie est la Parole de Dieu. Dieu la sème dans nos cœurs. Mais quelle foi fera-t-elle germer ?

 

Il y a d’abord la foi empêchée. « Il n’y a de pire sourd… ». Le cœur peut devenir comme une pierre ? On ne peut plus comprendre. Un problème intellectuel, ou une incapacité induite par un refus répété ? A qui pensait Jésus ? Aux pharisiens, victimes consentantes du vol de la Vie ? Terrifiant !

 

Puis, il y a la foi avortée. La joie du début ne peut résister aux récifs des épreuves et l’on fait naufrage. La Vie était là, mais deux choses causent l’avortement : l’absence de racine et la présence des épreuves. Alors, la joie se mue en frustration et l’on abandonne tout…

 

Voici le plus tragique : la foi étouffée. Jésus nous dévoile la compétition sans merci pour notre cœur. Le trio infernal – soucis, argent et plaisir – est responsable de combien de morts spirituelles ? Connaissons-nous encore les armes bibliques contre ces trois ennemis ? Sans action décisive de notre part, la Vie peut se mourir.

 

La foi enracinée est l’état normal. Les épreuves qui découragent les uns font que les autres s’enracinent et portent du fruit.

 

Tu as reçu la Vie ? Laisse-la donc grandir en toi.

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Egbert Egberts)

Ichtus (2)