Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant  

 (Matthieu 16.16)

 

Lecture proposée : (Matthieu 16.15-24)

15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. 16 » Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites. En effet, ils présentent un visage tout défait pour montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense. 17 Mais toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage 18 afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. 19 » Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où les mites et la rouille détruisent et où les voleurs percent les murs pour voler, 20 mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où les mites et la rouille ne détruisent pas et où les voleurs ne peuvent pas percer les murs ni voler ! 21 En effet, là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. 22 » L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ; 23 mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien ces ténèbres seront grandes ! 24 » Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'argent.


Notes de la Bible Segond 21

Matthieu 6

  • 6.24 L'argent : littéralement mamon, transcription d'un mot araméen désignant la richesse, personnifiée comme une divinité.

 

 

 

 

PIERRE, LE DISCIPLE

 

C’est André qui conduisit son frère Simon vers Jésus et, dès leur première rencontre, Jésus changea son nom : le fils de Jonas, Simon, devin Céphas, Pierre (en araméen Képha, rocher, en grec Petros, roc).

 

Jésus, au premier regard a vu, a su tout le potentiel de cet homme, mais quel long chemin Simon (celui qui entend) devra parcourir pour devenir Pierre, le roc.

 

C’est d’abord la période de formation qu’exposent les évangiles. Ces années de contact avec le Maître lui apprirent à connaître le Christ. Simon-Pierre, l’énergique, toujours le premier cité, le premier à parler pour sortir la plus grosse des bêtises, mais aussi la plus magnifique des déclarations : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant (Matthieu 16.16).

 

Pour suivre Jésus jusqu’au bout du monde, il fallait d’abord que Simon-Pierre le suive jusqu’au bout de lui-même. Là, il a découvert l’impensable. Son triple reniement marque la fin de ses illusions sur lui-même et sur sa vie de disciple…, mais aussi le début de quelque chose de bien plus grand. Simon mourut ce jour-là, et Pierre pu commencer à prendre sa place ! Il a pu être comme l’une des premières pierres d’un édifice éternel.

 

Face à Jésus ressuscité, nous pouvons, comme lui, dire : Seigneur, tu sais toute chose, tu sais que je t’aime, conduis-moi jusqu’au bout de moi-même pour que je puisse conduire d’autres personnes jusqu’à toi !

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Régine Heitz)

Ichtus (2)