Frères bien-aimés que je désire vivement revoir,

 ma joie et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur,

 mes bien-aimés (Philippiens 4.1)

 

Lecture proposée : (Philippiens 3.17 à 4.1)

17 Soyez tous mes imitateurs, frères et sœurs, et portez les regards sur ceux qui se conduisent suivant le modèle que vous avez en nous. 18 En effet, beaucoup se conduisent en ennemis de la croix de Christ ; je vous ai souvent parlé d'eux, et je le fais maintenant encore en pleurant. 19 Leur fin, c'est la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux réalités de ce monde. 20 Quant à nous, notre droit de cité est dans le ciel, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ. 21 Il transformera notre corps de misère pour le rendre conforme à son corps glorieux par le pouvoir qu'il a de tout soumettre à son autorité.

Philippiens 4

1 C'est pourquoi, mes très chers frères et sœurs que je désire tant revoir, vous qui êtes ma joie et ma couronne, tenez ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés !

 

 

 

ASSAUT DE GENTILLESSE ?

 

Désirant en venir à la conclusion de cette lettre aux chrétiens de Philippes, Paul écrit : Soyez mes imitateurs. Sacré culot ! « N’est-ce pas de l’orgueil ? », pourrions-nous penser. Mais ce serait alors que nous n’aurions lu que le début de son conseil, car il ajoute aussitôt : Portez le regard sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Là, bien sûr, il mentionne sans attendre ceux qui servent le Seigneur avec lui.

 

Par ailleurs, franchement, comment croire l’apôtre dépourvu de modestie et d’humilité, alors que, par deux fois, il redit son désir de revoir les Philippiens au plus tôt, et qu’il les qualifie de frères bien-aimés ? La sensibilité, la tendresse de Paul ne permettent aucun doute !

 

De plus, s’il invite les Philippiens à être ses imitateurs, c’est en contraste avec veux qu’il a accusés d’avoir pour dieu leur ventre et de mettre leur gloire dans ce qui fait leur honte ! C’est en ce qu’il est l’imitateur du Christ qu’il est un modèle, comme il le disait aux Corinthiens : Soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même de Christ (1 Corinthiens 11.3).

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes - Ivan Doulière)

Ichtus (2)