Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés…

(Ephésiens 5.1)

 

Lecture proposée : (Ephésiens 5)

1 Soyez donc les imitateurs de Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés, 2 et vivez dans l'amour en suivant l'exemple de Christ, qui nous a aimés et qui s'est donné lui-même pour nous comme une offrande et un sacrifice dont l'odeur est agréable à Dieu.
3 Que l'immoralité sexuelle, l'impureté sous toutes ses formes ou la soif de posséder ne soient même pas mentionnées parmi vous, comme il convient à des saints. 4 Qu'on n'entende pas de paroles grossières, de propos stupides ou équivoques – c'est inconvenant – mais plutôt des paroles de reconnaissance. 5 Vous le savez bien en effet, aucun être immoral, impur ou toujours désireux de posséder plus – c'est-à-dire idolâtre – n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.
6 Que personne ne vous trompe par des paroles sans fondement, car c'est pour cela que la colère de Dieu vient sur les hommes rebelles. 7 N'ayez donc aucune part avec eux, 8 car si autrefois vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Conduisez-vous comme des enfants de lumière ! 9 Le fruit de l'Esprit consiste en effet dans toute forme de bonté, de justice et de vérité. 10 Discernez ce qui est agréable au Seigneur 11 et ne participez pas aux œuvres stériles des ténèbres, mais démasquez-les plutôt. 12 En effet, ce que ces hommes font en secret, il est même honteux d'en parler ; 13 mais tout ce qui est démasqué par la lumière apparaît clairement, car tout ce qui apparaît ainsi est lumière. 14 C'est pourquoi il est dit : « Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera. »
15 Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduise z: ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages: 16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais. 17 C'est pourquoi ne soyez pas stupides, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Les relations mutuelles

18 Ne vous enivrez pas de vin : cela mène à la débauche. Soyez au contraire remplis de l'Esprit: 19 dites-vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels; chantez et célébrez de tout votre cœur les louanges du Seigneur; 20 remerciez constamment Dieu le Père pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ; 21 soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu.
22 Femmes, [soumettez-vous] à votre mari comme au Seigneur, 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise qui est son corps et dont il est le Sauveur. 24 Mais tout comme l'Eglise se soumet à Christ, que les femmes aussi se soumettent en tout à leur mari.
25 Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l'Eglise. Il s'est donné lui-même pour elle 26 afin de la conduire à la sainteté après l'avoir purifiée et lavée par l'eau de la parole, 27 pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. 28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. 29 En effet, jamais personne n'a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l'Eglise 30 parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa chair et de ses os]. 31 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, s'attachera à sa femme, et les deux ne feront qu'un.  32 Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et que la femme respecte son mari.


Notes de la Bible Segond 21

Ephésiens 5

  • 5.16 Car… mauvais : citation d'Amos 5.13 [Voilà pourquoi, en des temps comme ceux-ci, le sage se tait, *car ces temps sont mauvais.] (Même texte en Michée 2.3 [C'est pourquoi, voici ce que dit l'Eternel : Je prépare contre ce peuple un malheur dont vous ne dégagerez pas votre cou, et vous ne marcherez pas la tête haute, *car ces temps seront mauvais.]).
  • 5.31 C'est pourquoi… qu'un : citation de Genèse 2.24 [*C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils ne feront qu'un.].

 

 

IMITER DIEU

 

Quand on inspecte au microscope la structure d’un produit de haute technologie, le désordre et les imperfections apparaissent au fur et à mesure du grossissement. De la même manière, quand on analyse un élément de la nature (une feuille, une plume…), des agencements ordonnés et parfaits apparaissent. Et en amplifiant l’image, on s’émerveille de l’esthétique des détails… Le contraste de qualité entre les compositions artificielles et naturelles est remarquable !

 

Ceux qui préparent les innovations scientifiques de demain pratiquent de plus en plus le biomimétisme. Il consiste à transférer des concepts biologiques aux innovations technologiques. « Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur », conseillait Léonard de Vinci à ses élèves… Et ça marche !

 

La beauté infinitésimale de la nature est une allusion à ce que Dieu peut accomplir spirituellement dans notre âme ! Ce contraste de qualité avec ce que les hommes fabriquent illustre la supériorité divine pour nous offrir le meilleur ! Pour l’apôtre Paul, les ouvrages de la création témoignent des perfections divines. Hélas ! « C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. » (Victor Hugo).

 

Scientifiquement, le biomimétisme est profitable. Spirituellement, l’imitation de Dieu l’est assurément bien davantage.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Dominique Moreau)

Ichtus (2)