UNE OVATION

 

Lecture proposée : (Actes 6.8-15 )

8 Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple. 9 Quelques membres de la synagogue appelée «synagogue des affranchis», des Cyrénéens, des Alexandrins et des Juifs de Cilicie et d'Asie se mirent à discuter avec lui; 10 mais ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l'Esprit qui inspiraient ses paroles. 11 Alors ils soudoyèrent des hommes qui dirent: «Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu.» 12 Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les spécialistes de la loi, puis ils se jetèrent sur lui, l'arrêtèrent et l'emmenèrent au sanhédrin. 13 Ils présentèrent de faux témoins qui dirent: «Cet homme ne cesse de proférer des paroles [blasphématoires] contre le lieu saint et contre la loi; 14 nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises.»
15 Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin avaient les regards fixés sur Etienne; ils virent que son visage était comme celui d'un ange.

 

(Actes 7.54-60)

54 En entendant ces paroles, ils avaient le cœur plein de rage et ils grinçaient des dents contre lui. 55 Mais Etienne, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 Il dit: «Je vois le ciel ouvert et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.» 57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui, 58 le traînèrent à l'extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. 59 Ils jetaient des pierres à Etienne qui priait et disait: «Seigneur Jésus, accueille mon esprit!» 60 Puis il se mit à genoux et s'écria d'une voix forte: «Seigneur, ne les charge pas de ce péché!» Après avoir dit cela, il s'endormit.

 

Voici, je vois(..) le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.

(Actes 7.56)

 

Susan Boyle a passé la majeure partie de sa vie d’adulte en compagnie de son chat Pebbles, à prendre soin de sa mère vieillissante et à chanter à l’Église. Elle n’avait certainement pas le look d’une superstar de la musique. Voilà qui explique probablement d’ailleurs que l’auditoire ait ri de cette femme dans la quarantaine n’ayant l’air de rien avant qu’elle se produise à un concours d’amateurs. Déterminée, Susan a fait face à la foule inamicale, a chanté merveilleusement bien et a reçu une ovation.

 

Etienne a dû faire face à une foule hostile à l’époque de l’Eglise primitive (Actes 6-7). Un groupe de chefs religieux a écouté de faux témoins l’accuser de blasphème (Actes 6.13). Etienne a répondu en disant la vérité de la Parole de Dieu, qui renforçait sa foi en Christ. A la fin de son discours, il a dit : « Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu » (7.56). Ensuite, la foule l’a lapidé (verset 58). Jésus qui observait la scène depuis le ciel, a recueilli Etienne auprès de lui.

 

La plupart des chrétiens n’affrontent pas autant d’hostilité. Cependant, sous pression, nous devons tous « (demeurer) ainsi fermes dans le Seigneur » (Philippiens 4.1) [C'est pourquoi, mes très chers frères et sœurs que je désire tant revoir, vous qui êtes ma joie et ma couronne, tenez ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés! ]Nous ne pouvons laisser les autres faire taire notre voix pour Christ. Le fait de parler en faveur de Jésus ne plaît pas toujours aux gens ici-bas, mais nous vaut certainement l’approbation des cieux, là où cela compte le plus – J.B.S

 

Si vous suscitez de l’opposition, il se peut que ce soit parce que vous faites quelque chose qui compte.

 

(Extrait de « Notre pain quotidien » )

Ichtus (2)