Proclame la parole, insiste,

que l’occasion soit favorable ou non

 (2 Timothée 4.2)

 

Lecture proposée : (Romains 1.1-16)

1 De la part de Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Evangile de Dieu. 2 – Cet Evangile, Dieu l'avait promis auparavant par ses prophètes dans les saintes Ecritures. 3 Il concerne son Fils qui, en tant qu'homme, est né de la descendance de David 4 et qui, du point de vue de l'Esprit saint, a été déclaré Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection : Jésus-Christ notre Seigneur. 5 C'est par lui que nous avons reçu la grâce d'exercer le ministère d'apôtre pour conduire en son nom des hommes de toutes les nations à l'obéissance de la foi ; 6 et vous en faites partie vous aussi, qui avez été appelés par Jésus-Christ. – 7 A tous ceux qui sont à Rome bien-aimés de Dieu, appelés à être saints : que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ !
8 Tout d'abord, je dis à mon Dieu par Jésus-Christ toute ma reconnaissance au sujet de vous tous parce que dans le monde entier on parle de votre foi. 9 Dieu, que je sers de tout mon cœur en annonçant l'Evangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous dans mes prières. 10 Constamment je lui demande d'avoir enfin, dans le cadre de sa volonté, le bonheur d'aller chez vous. 11 Je désire en effet vous voir pour vous communiquer un don spirituel afin que vous soyez affermis, 12 ou plutôt afin que nous soyons encouragés ensemble chez vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.
13 Je ne veux pas que vous ignoriez, frères et sœurs, que j'ai souvent formé le projet d'aller vous voir afin de récolter du fruit parmi vous tout comme parmi les autres nations, mais j'en ai été empêché jusqu'ici. 14 Je me dois à tous, civilisés ou non, sages ou ignorants. 15 Ainsi j'ai un vif désir de vous annoncer aussi l'Evangile, à vous qui êtes à Rome.
16 En effet, je n'ai pas honte de l'Evangile [de Christ] : c'est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d'abord, mais aussi du non-Juif.

 

 

 

TEMOIGNAGE AU MILIEU DES BOMBES

 

Une sœur de notre assemblée vit un ministère très spécial. Elle est partie sur le front de guerre en Irak afin d’aider les blessés, soldats et populations civiles.

 

Deux très jeunes journalistes l’ont rencontrée et lui ont demandé l’autorisation de faire un reportage sur ce qu’elle faisait. Ce reportage nous la montre au milieu des bombardements, des snipers, des populations qui fuient les villes dans le dénuement et la peur. Notre sœur rassure, console, donne de l’eau et soigne. Bien qu’au milieu de soldats et d’une population musulmane, des gradés lui demandent la prière. Rentrée en France pour quelques jours de repos avant de repartir, elle est suivie par les journalistes qui demandent à venir au culte pour continuer leur reportage alors que notre sœur nous témoigne de son vécu.

 

Nous proposons aux journalistes de se joindre à nous pour un repas dans une cafétéria. Interpellés par la foi et l’engagement de cette jeune chrétienne dans un lieu aussi hostile, ils nous assaillent de questions. Finalement vient leur question très simple : « Comment faire pour laisser Jésus entrer dans nos vies ? »

 

Là, au beau milieu de ce restaurant, nous prions pour eux, ils ressentent la présence du Seigneur. Du front en Irak jusqu’en France, notre sœur n’a de cesse de témoigner de l’amour du Christ.

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes – Bernard Delépine)

Ichtus (2)