Toutes les nations de la terre seront bénies à travers ta descendance  

(Actes 3.25)

 

Lecture proposée : (Galates 3.6-14)

6 Tout comme Abraham eut confiance en Dieu et que cela lui fut compté comme justice, 7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont les fils d'Abraham. 8 Or l'Ecriture prévoyait que Dieu considérerait les non-Juifs comme justes sur la base de la foi, et elle a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi!  9 Ainsi ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant. 10 En effet tous ceux qui dépendent des œuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit : Maudit soit tout homme qui ne reste pas fidèle à tout ce qui est écrit dans le livre de la loi pour le mettre en pratique.  11 De plus, il est évident que personne n'est déclaré juste devant Dieu dans le cadre de la loi, puisqu'il est dit : Le juste vivra par la foi.  12 Or, la loi ne s'appuie pas sur la foi ; elle dit au contraire : L'homme qui mettra ces règles en pratique vivra par elles.  13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi en devenant malédiction pour nous, puisqu'il est écrit : Tout homme pendu au bois est maudit.  14 C'est ainsi qu'en Jésus-Christ la bénédiction d'Abraham touche aussi les non-Juifs et que nous recevons par la foi l'Esprit qui avait été promis.


Notes de la Bible Segond 21

Galates 3

  • 3.6 Eut confiance… justice : citation de Genèse 15.6 [Abram eut confiance en l'Eternel, qui le lui compta comme justice.]
  • 3.8 Toutes… en toi : citation de Genèse 12.3 [Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront, et *toutes les familles de la terre seront bénies en toi. »].
  • 3.10 Maudit… en pratique : citation de Deutéronome 27.26 [‘Maudit soit celui qui ne ratifie pas les paroles de cette loi pour les mettre en pratique !' Et tout le peuple dira : ‘Amen !'].
  • 3.11 Le juste vivra par la foi : citation d'Habakuk 2.4 [Il est plein d'orgueil, celui dont l'âme n'est pas droite, mais *le juste vivra par sa foi. »].
  • 3.12 L'homme… par elles : citation de Lévitique 18.5 [Vous respecterez mes prescriptions et mes règles. *L'homme qui les mettra en pratique vivra par elles. Je suis l'Eternel.].
  • 3.13 Tout homme… maudit : citation de Deutéronome 21.23 [son cadavre ne passera pas la nuit sur le bois. Tu l'enterreras le jour même, car *celui qui est pendu est maudit de Dieu, et tu ne rendras pas impur le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne en héritage.].

 

 

 

HERITIERS DE LA BENEDICTION SPIRITUELLE

 

La promesse faite à Abraham dépasse le domaine de la descendance physique, prenant toute son ampleur dans le domaine spirituel. Abraham fut un homme de foi. Dès lors, devient son descendant quiconque fait pareillement confiance dans le Dieu auquel il se confia. Il ne s’agit plus ici de descendance physique, mais de filiation spirituelle.

 

La promesse a donc une double portée : elle concerne la descendance physique et la descendance spirituelle. Toutes les familles de la terre sont celles qui sont extérieures à la postérité physique d’Abraham. Il s’agit de non-Juifs. Par la foi en Dieu, nous devenons descendants d’Abraham, le père des croyants. C’est donc au travers de notre descendance spirituelle d’Abraham (par sa propre foi, ainsi que par celle que nous plaçons en l’Eternel) que la promesse s’accomplit pour nous, et nous sommes bénis par le Tout Puissant.

 

En effet, le salut nous est donné par Jésus, le roi des Juifs. Christ est venu pour les Juifs premièrement (Actes 13.46) [Paul et Barnabas leur dirent avec assurance : C'est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée ; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens], mais nous apporte également le salut. Nous devenons donc, nous, non-Juifs, comme en second plan, les co-bénéficiaires de la bénédiction (Romains 1.16) [En effet, je n'ai pas honte de l'Evangile [de Christ]: c'est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d'abord, mais aussi du non-Juif.]

 

Ainsi, en nous attachant à notre tour à la foi d’Abraham en Dieu, nous sommes bénis au même titre que sa descendance physique croyante. Quelle grâce !

 

 (Extrait des « Méditations Quotidiennes – Samuel Martin)

Ichtus (2)