Au commencement Dieu créa le ciel et la terre

(Genèse 1.1)

 

Lecture proposée : (Ephésiens 2)

Juifs et non-Juifs unis en Christ

1 Quant à vous, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés, 2 que vous pratiquiez autrefois conformément à la façon de vivre de ce monde, conformément au prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui est actuellement à l'œuvre parmi les hommes rebelles. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre : notre conduite était dictée par les désirs de notre nature propre, puisque nous accomplissions les volontés de la nature humaine et de nos pensées, et nous étions, par notre condition même, destinés à la colère, tout comme les autres.
4 Mais Dieu est riche en compassion. A cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts en raison de nos fautes, il nous a rendus à la vie avec Christ – c'est par grâce que vous êtes sauvés –, 6 il nous a ressuscités et fait asseoir avec lui dans les lieux célestes, en Jésus-Christ. 7 Il a fait cela afin de montrer dans les temps à venir l'infinie richesse de sa grâce par la bonté qu'il a manifestée envers nous en Jésus-Christ.
8 En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. 9 Ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. 10 En réalité, c'est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d'avance afin que nous les pratiquions.
11 C'est pourquoi, souvenez-vous qu'autrefois vous étiez identifiés comme non juifs dans votre corps, appelés incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans leur corps, par la main de l'homme. 12 Souvenez-vous qu'à ce moment-là vous étiez sans Messie, exclus du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. 13 Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang de Christ.
14 En effet, il est notre paix, lui qui des deux groupes n'en a fait qu'un et qui a renversé le mur qui les séparait, la haine. 15 Par sa mort, il a rendu sans effet la loi avec ses commandements et leurs règles, afin de créer en lui-même un seul homme nouveau à partir des deux, établissant ainsi la paix. 16 Il a voulu les réconcilier l'un et l'autre avec Dieu en les réunissant dans un seul corps au moyen de la croix, en détruisant par elle la haine. 17 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin et à ceux qui étaient près. 18 A travers lui, en effet, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père par le même Esprit.
19 Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des résidents temporaires ; vous êtes au contraire concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu. 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. 21 C'est en lui que tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22 C'est en lui que vous aussi, vous êtes édifiés avec eux pour former une habitation de Dieu en Esprit.


Notes de la Bible Segond 21

Ephésiens 2

  • 2.2 Prince… de l'air : c'est-à-dire Satan, qui contrôle l'ambiance spirituelle de ce monde.
  • 2.14 Des deux groupes : c'est-à-dire des non-Juifs et des Juifs.
  • 2.17 La paix… près : citation d'Esaïe 57.19 pour désigner respectivement les non-Juifs et les Juifs. [Je ferai naître la louange sur leurs lèvres, je donnerai la paix, oui *la paix à celui qui est loin et à celui qui est près, dit l'Eternel, et je les guérirai.]

 

 

 

 

AU COMMENCEMENT, DIEU EST

 

La première partie de la Genèse commence avec ces simplets mots : Au commencement, Dieu… Le texte ne décrit pas les origines de Dieu, son existence est donnée comme un fait. Au commencement, il est là. Cette réalité que Dieu est a-t-elle un sens pour nous ? Occupe-t-elle une place prioritaire dans nos valeurs, nos choix, nos paroles, nos actions, nos comportements ?

 

Dans la deuxième partie de la Genèse, Dieu choisit un peuple pour qu’il soit le reflet de sa gloire face au reste du monde. Il ne choisit pas la nation égyptienne, au sommet de sa puissance, mais un obscur peuple mésopotamien, des éleveurs de bétail tout à fait insignifiants.

 

Tout au long des chapitres 12 à 50, Abraham et ses descendants se révèlent pécheurs, menteurs, totalement et irrémédiablement indignes du Dieu qui les a choisis. Tout ceci accentue encore le message. Dieu n’a pas choisi les Hébreux à cause de leur dignité ou de leurs capacités (Deutéronome 7.7-8) [ 7 Ce n'est pas parce que vous dépassez tous les peuples en nombre que l'Eternel s'est attaché à vous et vous a choisis. En effet, vous êtes le plus petit de tous les peuples. 8 Mais c'est parce que l'Eternel vous aime, parce qu'il a voulu tenir le serment qu'il avait fait à vos ancêtres, qu'il vous a fait sortir par sa main puissante et vous a délivrés de la maison d'esclavage, de la main du pharaon, roi d'Egypte.] ; (Deutéronome 9.4-6) [4 Lorsque l'Eternel, ton Dieu, les aura chassés devant toi, ne dis pas dans ton cœur: ‘C'est à cause de ma justice que l'Eternel me fait entrer en possession de ce pays.' En effet, c'est à cause de la méchanceté de ces nations que l'Eternel les chasse devant toi. 5 Non, ce n'est pas à cause de ta justice et de la droiture de ton cœur que tu entres en possession de leur pays, c'est à cause de la méchanceté de ces nations que l'Eternel, ton Dieu, les chasse devant toi, et c'est pour confirmer la promesse que l'Eternel a faite avec serment à tes ancêtres, à Abraham, à Isaac et à Jacob. 6 Sache donc que ce n'est pas à cause de ta justice que l'Eternel, ton Dieu, te donne ce bon pays à posséder, car tu es un peuple réfractaire.]. Il l’a fait pour qu’éclatent sa grâce et sa miséricorde face à un peuple misérable qui ne les méritait pas.

 

Aujourd’hui encore, Dieu veut nous sauver des esclavages multiples qui nous enferment, et il le fait non à cause d’hypothétiques mérites, mais parce qu’il nous aime. Le savons-nous ? Le vivons-nous ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – François-Jean Martin)

Ichtus (2)