1 Cependant, Sanballat, Tobija, les Arabes,

 les Ammonites et les Asdodiens ont été très irrités

en apprenant que la restauration des murs de Jérusalem avançait

et que les brèches commençaient à être bouchées.

 2 Ils se sont tous ensemble ligués

pour venir attaquer Jérusalem et lui causer du dommage.

 (Néhémie 4.1-2)

 

Lecture proposée : (Néhémie 4)

1 Cependant, Sanballat, Tobija, les Arabes, les Ammonites et les Asdodiens ont été très irrités en apprenant que la restauration des murs de Jérusalem avançait et que les brèches commençaient à être bouchées. 2 Ils se sont tous ensemble ligués pour venir attaquer Jérusalem et lui causer du dommage.
3 Nous avons prié notre Dieu et avons mis une garde en place pour nous défendre jour et nuit contre leurs attaques. 4 Toutefois, les Judéens disaient :
«La force des porteurs de fardeaux va faiblissant
et il y a tellement de décombres
que nous ne parviendrons pas
à reconstruire la muraille. »
5 Quant à nos adversaires, ils disaient : « Ils ne sauront et ne verront rien jusqu'à ce que nous arrivions au milieu d'eux. Nous les tuerons alors et nous ferons ainsi cesser le travail. » 6 Or, les Juifs qui habitaient près d'eux sont venus dix fois nous avertir, de tous leurs lieux de domicile : « Il faut que vous reveniez chez nous ! »  7 J'ai donc posté le peuple par familles, tous avec leurs épées, leurs lances et leurs arcs, en contrebas derrière la muraille, aux endroits abrités. 8 Après avoir tout inspecté, je me suis levé pour dire aux nobles, aux magistrats et au reste du peuple : « N'ayez pas peur d'eux ! Souvenez-vous du Seigneur grand et redoutable et combattez pour vos frères, vos fils et vos filles, vos femmes et vos maisons ! »
9 Lorsque nos ennemis ont appris que nous étions au courant de tout, Dieu a réduit leur projet à néant et nous sommes tous retournés à la muraille, chacun à son travail. 10 Depuis ce jour, la moitié de mes serviteurs travaillait à la construction, tandis que l'autre moitié était armée de lances, de boucliers, d'arcs et de cuirasses. Quant aux chefs, ils soutenaient toute la communauté de Juda. 11 Ceux qui construisaient la muraille et ceux qui portaient ou chargeaient les fardeaux travaillaient d'une main et tenaient une arme de jet de l'autre. 12 Chacun des constructeurs gardait son épée attachée à la taille tout en travaillant, et le sonneur de trompette restait à côté de moi. 13 J'ai alors dit aux nobles, aux magistrats et au reste du peuple : « Le travail est immense et le chantier étendu, si bien que nous sommes dispersés sur la muraille, éloignés les uns des autres. 14 Au son de la trompette, rassemblez-vous près de nous, à l'endroit où vous l'entendrez sonner, et notre Dieu combattra pour nous. »
15 Nous avons donc poursuivi notre travail, la moitié des hommes gardant la lance à la main depuis le lever de l'aurore jusqu'à l'apparition des étoiles. 16 A la même époque, j'ai encore dit au peuple : « Que chacun passe la nuit à l'intérieur de Jérusalem avec son serviteur : montons la garde pendant la nuit et travaillons pendant la journée ! » 17 Ainsi, nous ne quittions pas nos vêtements, ni moi, ni mes frères, ni mes serviteurs, ni les hommes de garde qui me suivaient ; chacun gardait son arme, même pour se laver.

 

 

COMMENT REVENIR A DIEU

 

Dans le contexte de notre verset, Néhémie entreprit de tout son cœur de restaurer les murailles de Jérusalem, autrefois détruites par une invasion ennemie.

 

Cette initiative engendra la fin de la paix avec les autres peuples, qui s’allièrent dans l’intention d’attaquer la ville et massacrer les juifs. A cette nouvelle, Néhémie dut prendre des dispositions de défense. On peut y voir une illustration de ce qui se passe lorsque, au cours de sa vie, un chrétien laisse s’ouvrir des brèches au péché. N’étant d’aucun danger pour Satan, il ne sera pas dérangé par celui-ci. Par contre, lorsque ledit chrétien décide de remettre sa vie en ordre devant Dieu et entreprend de colmater les brèches, le diable ne se met-il pas en colère pour empêcher cela ?

En effet, il perd tout pouvoir sur lui.

 

Aussi le chrétien doit-il alors s’armer et rester en garde pour se défendre. Si vous êtes de ces chrétiens vivants dans le désordre spirituel et que vous prenez la décision de rompre l’emprise que Satan a sur vous par le péché, c’est un excellent choix. Mais armez-vous de la prière et de la pureté, car l’ennemi se déchaînera, et il ne devra pas vous surprendre sans défense. Alors vous pourrez être vainqueur dans ce combat.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Samuel Martin)

Ichtus (2)