Psaumes 1 (Segond 21)

 

Deux hommes, deux destinées

1 Heureux l'homme qui ne suit pas le conseil des méchants,
qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs
et ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,
2 mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel
et la médite jour et nuit!
3 Il ressemble à un arbre planté près d'un cours d'eau:
il donne son fruit en sa saison,
et son feuillage ne se flétrit pas.
Tout ce qu'il fait lui réussit.
4 Les méchants, au contraire,
ressemblent à la paille que le vent disperse.
5 Voilà pourquoi les méchants ne résistent pas lors du jugement,
ni les pécheurs dans l'assemblée des justes.
6 En effet, l’Éternel connaît la voie des justes,
mais la voie des méchants mène à la ruine.

 

 

THEME

 

Les deux manières de vivre ; la vie du croyant est mise en contraste avec celle du non-croyant.

 

Dieu ne juge personne en fonction de l'origine, du sexe ou de la nationalité, mais sur la base de la foi et de la réponse à sa volonté révélée. Ceux qui cherchent avec zèle à obéir à sa volonté sont bénis.Ils sont pareils à des arbres robustes et fertiles, dotés de longues racines et plantés près d'un cours d'eau. (Jérémie 17:7-8) [Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance ! 8 Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant ; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert ; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit. ]

 

Dieu promet de veiller sur eux et leur vie est guidée par sa sagesse.. Quand à ceux qui ne placent pas leur confiance en Dieu et ne lui obéissent pas, ils ne trouvent aucun sens à leur vie, et celle-ci s'envole comme de la poussière.

 

Deux chemins s'offrent à nous : celui de l'obéissance à Dieu et celui de la rébellion et de la ruine. Ce choix détermine l'endroit où nous passerons l'éternité.

 

 

Notes d’Étude

 

Verset 1

L'auteur commence par prôner les joies de l'obéissance à Dieu et son refus d'écouter ceux qui le méprisent ou se moquent de lui. Notre entourage exerce une forte influence sur nous, souvent de façon subtile. Si nous favorisons l'entretien d'amitiés avec des personnes qui se moquent de ce que Dieu considère comme important, nous nous exposons au risque de devenir nous-mêmes indifférents à sa volonté, et cela revient à nous moquer de lui.

Demandons-nous si nos relations fortifient notre foi ou, au contraire, contribuent à son refroidissement, et veillons à ce que rien ne vienne faire obstacle à notre relation avec Dieu.

 

Versets 2 et 3

Le constat de ces deux versets est plein de sagesse et de simplicité à la fois : plus nous aimons obéir à Dieu, plus nous portons de fruits, et plus nous permettons à ceux qui se moquent de lui d'influencer nos pensées et notre comportement, plus nous nous séparons de notre source d'alimentation. Nous sommes appelés à être des témoins de l’œuvre de Dieu pour les non-croyants, et cela passe par le contact avec eux, mais cela ne signifie pas que nous devions nous rallier à leur cause ni imiter leur mauvais comportement.

 

Comment pouvons-nous apprendre à suivre Dieu ? C'est possible par la méditation de sa Parole. Cela implique de passer du temps à lire et à réfléchir à ce que nous avons lu, en nous demandant quels changements nous devrions opérer pour respecter sa volonté. La connaissance et la méditation de la Bible constituent des étapes indispensables pour l'application de ses enseignements à notre vie quotidienne.

L'expression «  la loi de l’Éternel » englobe toute l’Écriture : les cinq premiers livres de Moïse, les textes prophétiques et les autres écrits. Plus nous connaissons la Bible et plus nous avons de ressources sur lesquelles nous appuyer pour prendre nos décisions.

 

L'affirmation «  tout ce qu'il fait lui réussit » n'implique pas que le croyant est à l'abri de l'échec et des difficultés ni qu'il jouisse de la santé, de la richesse et du bonheur. D'un point de vue biblique, la réussite consiste à porter du bon fruit grâce à l'application des enseignements divins et à bénéficier ainsi de l'approbation du Seigneur

Tout comme un arbre s'imprègne d'eau pour porter des fruits succulents, nous avons à nous imprégner de la Parole de Dieu pour adopter des manières d'agir et d'être qui plaisent à Dieu. Le seul moyen de parvenir à des résultats valables, c'est de nourrir notre cœur en lisant et en méditant la Bible.

 

Verset 4

 

Le mot traduit par « paille »désigne plus particulièrement la balle. C'est à dire l'enveloppe extérieure du grain, qu'on sépare de lui par le processus qu'on appelle le battage ou le vannage. Après la récolte, les épis étaient écrasés et projetés en l'air. En raison de sa légèreté, l'enveloppe était emportée par le vent, tandis-que le grain retombait sur le sol. La paille représente donc la vie instable, sans orientation précise, du non-croyant, tandis que l'homme fidèle, que Dieu peut utiliser, ressemble au bon grain.Contrairement aux éléments de l'épi, toutefois, l'être humain peut choisir la direction qu'il veut suivre.

 

 

('Extrait de la Bible avec notes d'étude « Vie Nouvelle » - Louis Segond 21

L'original avec les mots d'aujourd'hui)

Ichtus (2)