En effet, la nature humaine a des désirs

contraires à ceux de l'Esprit,

et l'Esprit a des désirs contraires à ceux de la nature humaine.

 Ils sont opposés entre eux,

de sorte que vous ne pouvez pas faire ce que vous voudriez.

(Galates 5.17)

 

Lecture proposée : (Galates 5.16-26)

16 Voici donc ce que je dis : marchez par l'Esprit et vous n'accomplirez pas les désirs de votre nature propre. 17 En effet, la nature humaine a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit a des désirs contraires à ceux de la nature humaine. Ils sont opposés entre eux, de sorte que vous ne pouvez pas faire ce que vous voudriez. 18 Cependant, si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes pas sous la loi.
19 Les œuvres de la nature humaine sont évidentes : ce sont [l'adultère,] l'immoralité sexuelle, l'impureté, la débauche, 20 l'idolâtrie, la magie, les haines, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les divisions, les sectes, 21 l'envie, [les meurtres,] l'ivrognerie, les excès de table et les choses semblables. Je vous préviens, comme je l'ai déjà fait : ceux qui ont un tel comportement n'hériteront pas du royaume de Dieu.
22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. 23 Contre de telles attitudes, il n'y a pas de loi.
24 Ceux qui appartiennent à [Jésus-]Christ ont crucifié leur nature propre avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l'Esprit, laissons-nous aussi conduire par l'Esprit. 26 Ne soyons pas vaniteux en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.

 

DEUX NATURES EN CONFLIT

 

Quelle tragique constatation que celle de l’apôtre Paul ! Elle concerne tous les chrétiens. Lorsque nous sommes devenus enfants de Dieu, un combat a débuté entre notre vieille nature marquée par le péché et la nouvelle nature que le Saint-Esprit a implantée en nous. Ce conflit risque de subsister jusqu’à la fin de notre vie terrestre, plus ou moins violent suivant que notre vieille nature dominera ou non la nouvelle.

 

L’apôtre, vivant ce conflit, écrivait : Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle ; mais moi, je suis marqué par ma nature, vendu au péché. 15 Je ne comprends pas ce que je fais : je ne fais pas ce que je veux et je fais ce que je déteste (Romains 7 :14,15). En effet, je sais que le bien n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma nature propre : j'ai la volonté de faire le bien, mais je ne parviens pas à l'accomplir.  (Romains 7.18).  Ce conflit ne trouvera sa résolution que dans notre soumission au Seigneur. Lui seul peu nous donner la victoire. Paul s’écrie : Malheureux être humain que je suis ! Qui me délivrera de ce corps de mort ? 25 J'en remercie Dieu, c'est possible par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi donc, par mon intelligence, je suis esclave de la loi de Dieu, mais par ma nature propre je suis esclave de la loi du péché. (Romains 7.24-25).

 

Apprenons donc à marcher selon l’Esprit de Dieu pour ne pas accomplir les désirs de notre vieille nature. Ainsi, nous ne laisserons pas les œuvres de la chair dominer en nous et l’Esprit-Saint pourra produire son fruit dans notre vie, pour la gloire de Dieu. Car lui seul peut triompher en nous !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Yves Perrier)

Ichtus (2)