Avant que Philippe t’ait appelé,

quand tu étais sous le figuier,

 je t’avais vu.

 (Jean 1.48)

 

Lecture proposée : (Jean 1.40-51)

40 André, le frère de Simon Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean et qui avaient suivi Jésus. 41 Il rencontra d'abord son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie », ce qui correspond à Christ. 42 Il le conduisit vers Jésus.
Jésus le regarda et dit : « Tu es Simon, fils de Jonas, tu seras appelé Céphas », ce qui signifie Pierre.
43 Le lendemain, Jésus décida de se rendre en Galilée. Il rencontra Philippe et lui dit : « Suis-moi. » 44 Philippe était de Bethsaïda, la ville d'André et de Pierre.
45 Philippe rencontra Nathanaël et lui dit : « Nous avons trouvé celui que Moïse a décrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé : Jésus de Nazareth, fils de Joseph. »
46 Nathanaël lui dit : « Peut-il sortir quelque chose de bon de Nazareth ?»
Philippe lui répondit : « Viens et vois. »
47 Jésus vit Nathanaël s'approcher de lui et dit de lui : « Voici vraiment un Israélite en qui il n'y a pas de ruse. »
48 «D'où me connais-tu?» lui dit Nathanaël.
Jésus lui répondit : « Avant que Philippe t'appelle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. »
49 Nathanaël répondit : « Maître, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël. »
50 Jésus lui répondit : « Parce que je t'ai dit que je t'ai vu sous le figuier, tu crois ? Tu verras de plus grandes choses que celles-ci. » 51 Il ajouta : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez [désormais] le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme. »


Notes de la Bible Segond 21

Jean 1

  • 1.51 Fils de l'homme : expression par laquelle Jésus se désignait fréquemment lui-même, avec un probable renvoi à Daniel 7.13 [Pendant que je regardais dans mes visions nocturnes, *quelqu'un qui ressemblait à un fils de l'homme est venu avec les nuées du ciel. Il s'est avancé vers l'Ancien des jours et on l'a fait approcher de lui.]

 

 

 

QUAND DIEU BOULEVERSE UNE VIE

 

Nathanaël était un Israélite croyant et pratiquant. Il espérait la venue du Messie annoncé par les prophètes, mais fut intrigué, voire sceptique, lorsque son ami Philippe lui affirma savoir qui était ce libérateur promis, l’invitant même à venir le rencontrer en chair et en os !

 

A son très grand étonnement, Natanaël allait découvrir que, en fait, Jésus le connaissait déjà. Le Seigneur lui dévoile deux éléments de sa vie privée et de sa  personnalité. Jésus sait qu’il est un homme au cœur droit, honnête, sincère (Jean 1.47) et ajoute encore qu’il l’avait « vu » lorsqu’il était sous le figuier. Précision qui allait faire naître spontanément une admirable confession de foi. Pourquoi ?

 

Le figuier est un arbre de six à onze mètres de haut ; il se caractérise par des branches qui s’inclinent très bas et dont les feuilles opaques, pendant jusqu'au sol, forment un endroit idéal pour s’isoler à l’abri des regards, surtout par temps chaud. Les rabbins recommandaient  cet endroit pour méditer la Torah et prier.

 

Et, selon leur livre de la sagesse, « connaître les pensées des hommes » était une des caractéristiques du Roi idéal qu’Israël attendait. On comprend, dès lors, que Nathanaël est ainsi confondu par l’omniscience de cet interlocuteur qui connaît les pensées les plus intimes de son cœur. Et des nôtres !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Guy Gentizon)

Ichtus (2)