Fais-nous revenir vers toi, Eternel,

et nous reviendrons!

Donne-nous encore des jours pareils à ceux du passé!

(Lamentations 5.21)

 

Lecture proposée : Jérémie 5.19-27)

19 et lorsque vous demanderez: ‘Pourquoi l'Eternel, notre Dieu, nous a-t-il fait tout cela?' tu leur répondras: ‘Puisque vous m'avez abandonné et avez servi des dieux étrangers dans votre pays, vous servirez des étrangers dans un pays qui n'est pas le vôtre.'
20 »Annoncez ceci à la famille de Jacob,
proclamez-le en Juda:
21 ‘Ecoutez ceci, peuple stupide et sans cœur!'
*Ils ont des yeux, mais ils ne voient pas;
ils ont des oreilles, mais ils n'entendent pas. 
22 Ne me respecterez-vous pas, déclare l'Eternel,
ne tremblerez-vous pas devant moi?
C'est moi qui ai donné à la mer le sable pour limite,
barrière immuable qu'elle ne doit pas franchir.
Ses vagues s'agitent, mais elles sont impuissantes.
Elles grondent mais ne la franchissent pas.
23 »Ce peuple a un cœur rebelle et désobéissant.
Ils se détournent et s'en vont.
24 Ils ne se disent pas:
‘Respectons l'Eternel, notre Dieu,
qui donne la pluie au moment voulu,
les premières et les dernières pluies,
et qui nous maintient l'ordre des semaines en vue de la moisson.'
25 »Ce sont vos fautes qui ont déréglé cet ordre,
ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens.
26 En effet, il y a parmi mon peuple des méchants:
ils sont aux aguets, comme celui qui se baisse après avoir dressé des pièges,
ils tendent des filets et capturent des hommes.
27 Tout comme une cage est remplie d'oiseaux,
leurs maisons sont remplies de fraude.
C'est pourquoi ils sont devenus puissants et riches.


Notes de la Bible Segond 21

Jérémie 5

  • 5.21 Ils ont… n'entendent pas : Jésus renvoie à ce verset en Marc 8.18 [Avez-vous [encore] le cœur endurci? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas? Vous avez des oreilles et vous n'entendez pas? Ne vous rappelez-vous pas? ] en l'appliquant à ses disciples.

 

 

DESOLATION ET CONSOLATION

 

Le prophète Jérémie souffre d’une réputation de morosité : en français le mot « jérémiade » désigne une lamentation persistante et importune. Et pourtant le livre des Lamentations de Jérémie est remarquable. Dans la structure du livre d’abord, les versets de chaque chapitre répondent à une structure alphabétique élaborée. Ensuite, au centre du livre, notre lecture proposée donne la clé pour ne pas être accablé par la désolation décrite.

 

Dans la première partie, la bienveillance de Dieu n’est pas épuisée, il renouvelle ses compassions chaque matin. Sa fidélité est grande. Alléluia !

 

Et que dire des derniers versets ? Après une deuxième partie décrivant le retour à l’Eternel, Jérémie fait une prière curieuse, en demandant à Dieu de le faire revenir à lui. Un peu de réflexion nous montre que nous devons tout à Dieu : la vie, la santé, la nourriture quotidienne, notre famille, nos amis, notre travail et tant d’autres choses. Jusqu’au fait même, selon Jérémie, de revenir à lui.

 

Dieu aurait-il changé depuis l’époque de Jérémie ? Il est toujours le même, l’Être invariable (Exode 3.14 traduction du Rabbinat français) [Dieu dit à Moïse: «Je suis celui qui suis.» Et il ajouta: «Voici ce que tu diras aux Israélites: ‘Je suis m'a envoyé vers vous.'» ](Traduction Louis Segond 21 Vie Nouvelle) rencontré par Moïse. Il n’y a en lui ni changement ni même une ombre de variation (Jacques 1.17)[1] . Oui, malgré les épreuves les plus accablantes, Dieu reste si bon !

 

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Jean-Louis Théron)

 

[1]

Jacques 1:17

tout bienfait et tout don parfait viennent d'en haut; ils descendent du Père des lumières, en qui il n'y a ni changement ni l'ombre d'une variation.


Notes de la Bible Segond 21

Jacques 1

  • 1.17 Père des lumières : c'est-à-dire Dieu, peut-être par allusion à son activité de créateur des astres et luminaires.

 

Ichtus (2)