UNE FOI CONTRACTUELLE

 

Lecture proposée : (Romains 8.28-39)

28 Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. 29 En effet, ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l'image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d'un grand nombre de frères. 30 Ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; ceux qu'il a appelés, il les a aussi déclarés justes ; et ceux qu'il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire.
31 Que dirons-nous donc de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? 32 Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui ? 33 Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? C'est Dieu qui les déclare justes ! 34 Qui les condamnera ? [Jésus-]Christ est mort, bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous ! 35 Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Serait-ce la détresse, l'angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l'épée ? 36 De fait, il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée, qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie. 
37 Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. 38 En effet, j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, 39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur
.


Notes de la Bible Segond 21

Romains 8

  • 8.36 C'est à cause… boucherie : citation du Psaume 44.23.

Psaumes 44 (Segond 21)

Prière d'Israël opprimé

1 Au chef de chœur.
Des descendants de Koré, cantique.
2 O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles,
nos pères nous ont raconté
tout ce que tu as accompli à leur époque,
par le passé.
3 De ta main tu as chassé des nations
pour qu'ils puissent s'établir,
tu as frappé des peuples
pour qu'ils puissent s'étendre.
4 En effet, ce n'est pas par leur épée
qu'ils se sont emparés du pays,
ce n'est pas leur bras qui les a sauvés,
mais c'est ta main droite, c'est ton bras,
c'est la lumière de ton visage,
parce que tu les aimais.
5 O Dieu, tu es mon roi:
ordonne la délivrance de Jacob!
6 Grâce à toi nous renversons nos ennemis,
grâce à ton nom nous écrasons nos adversaires,
7 car ce n'est pas en mon arc que je me confie,
ce n'est pas mon épée qui me sauvera,
8 mais c'est toi qui nous délivres de nos ennemis
et qui fais rougir de honte ceux qui nous détestent.
9 Nous chantons la louange de Dieu chaque jour,
et nous célébrerons éternellement ton nom.            – Pause.
10 Cependant tu nous as repoussés,
tu nous as couverts de honte,
tu ne sors plus avec nos armées.
11 Tu nous fais reculer devant l'ennemi,
et ceux qui nous détestent se partagent nos dépouilles.
12 Tu nous livres comme des brebis de boucherie,
tu nous disperses parmi les nations.
13 Tu vends ton peuple pour rien,
tu ne l'estimes pas à une grande valeur.
14 Tu nous exposes aux insultes de nos voisins,
à la moquerie et aux railleries de ceux qui nous entourent.
15 Tu fais de nous le sujet d'un proverbe parmi les nations,
on hoche la tête sur nous parmi les peuples.
16 Mon humiliation est toujours devant moi,
et la honte couvre mon visage
17 à la voix de celui qui m'insulte et me déshonore,
à la vue de l'ennemi avide de vengeance.
18 Tout cela nous arrive alors que nous ne t'avons pas oublié
et que nous n'avons pas violé ton alliance.
19 Nous n'avons pas fait marche arrière dans notre cœur,
nous ne nous sommes pas écartés de ton sentier.
20 Pourtant, tu nous as écrasés dans le territoire des chacals
et tu nous as couverts de l'ombre de la mort.
21 Si nous avions oublié le nom de notre Dieu
et tendu nos mains vers un dieu étranger,
22 Dieu ne le saurait-il pas,
lui qui connaît les secrets du cœur ?
23 Mais *c'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée,
qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie.
24 Lève-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ?
Réveille-toi, ne nous repousse pas pour toujours !
25 Pourquoi te caches-tu ?
Pourquoi oublies-tu notre misère et notre oppression
26 quand nous sommes affalés dans la poussière,
quand nous rampons par terre ?
27 Lève-toi pour nous secourir,
délivre-nous à cause de ta bonté !

 

 

 

 

 

(Toutes) choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu

(Romains 8.28)

 

Parfois, les gens qui servent Dieu vivent avec « une foi contractuelle ».

 

Etant donné qu'ils donnent de leur temps et de leur énergie à l'oeuvre de Dieu, ils croient mériter un traitement de faveur en retour.

 

Mais pas mon ami Douglas. Il a vécu une existence semblable à celle de Job à bien des égards, en ce sens que son ministère a échoué, sa femme est morte du cancer et il est resté, ainsi qu'un de ses enfants, avec des séquelles d'avoir été heurté par un conducteur en état d'ébriété. Pourtant, Douglas conseille ce qui suit : « Ne confondez pas Dieu et la vie ».

 

Lorsque les problèmes et les doutes m'assaillent, je relis souvent Romains 8, en demandant comme Paul : « Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ? » (Verset 35). Paul a résumé ainsi son ministère. Il a supporté des épreuves pour le bien de l'Evangile ; cependant, il a eu assez de foi pour croire que ces « choses » -certainement pas bonnes-, Dieu pouvait les utiliser pour lui faire du bien.

 

Il a appris à voir, au-delà des afflictions, le Dieu aimant dont le règne prévaudra un jour. Il a écrit : « Car j'ai l'assurance que (rien) ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur » (versets 38, 39).

 

Une telle confiance peut beaucoup nous aider à surmonter le découragement quant aux raisons pour lesquelles notre vie ne s'est pas déroulée comme nous l'aurions cru. - P.D.Y

 

(Celui) qui a commencé en vous cette bonne œuvre

la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ

(Philippiens 1.6)

 

(Extrait de « Notre pain quotidien »)

Ichtus (2)