Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
VOIS... ET VIENS
Visiteurs
Depuis la création 251
Derniers commentaires
2 janvier 2019

Ministères dans l’Église

 

Ministères dans l’Église

Introduction :

4 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; 5 diversité de services, mais le même Seigneur; 6 diversité d'actes, mais le même Dieu qui accomplit tout en tous.

(1Corinthiens 12:4-6)

Comme de bons intendants des diverses grâces de Dieu, mettez chacun au service des autres le don que vous avez reçu.

(1Pierre 4:10)

 

1 - Frise 1(L’auteur de cette ressource est David Shutes, professeur à l’Institut biblique de Genève.)

La véritable église de Dieu n'est pas une organisation terrestre, ou une dénomination ou encore un bâtiment. Selon, la bible il s’agit d’un peuple que Dieu a mis à part et qui est composé par tous ceux qui ont mis sa foi en Jésus pour leur salut.
Au sens biblique Il existe une Église avec un grand “E” puis, des Église locales comme la nôtre.

Une autre définition est de dire que l’église est le « Corps de Christ », c'est-à-dire l’Église est l’œuvre que Jésus a établie depuis son ministère. La vie et le développement de l'Église (universelle ou locale) dépendent du bon fonctionnement de chaque membre. Chaque croyant fait partie de ce « corps » ou de « cette œuvre » 
[Quant au serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres extérieures: c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.' ](Matthieu 25:30)

Pour accomplir sa fonction au sein de l’église, chaque membre a reçu un ou plusieurs charismes ou dons de la grâce. Ces deux versets nous rappellent que les « dons » ne sont pas accordés pour notre plaisir ou notre édification personnelle, mais pour « l’utilité commune », pour le service des autres…

De même la parole souligne l’importance de l’utilisation de nos dons au service du Seigneur et à celui des autres… puis, elle nous montre que les bons serviteurs sont associés au règne de Christ, les mauvais sont associés aux ténèbres…
 [Quant au serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres extérieures: c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents.' ](Mat 25 :30) et si quelqu’un ne sait pas comment utiliser son « talent/don » qu’il a reçu au sein de l’œuvre de Christ, il peut toujours le mettre à la disposition de ceux qui savent administrer les « talents/dons », c’est-à-dire qui peuvent vous aider a mettre en valeur ceux-ci.

 

1 – LA DIVERSITE DANS L'EGLISE

 

J’aimerai vous montrer une image, il s’agit d’une Église que je connais depuis 30 ans

 

2 - BETHEL 1

 

 

 Depuis que j’ai 5 ans je fréquente les églises et le milieu évangélique… c’est-à-dire depuis 30 ans.
J’ai grandi et j’ai toujours participé à la vie d’une église… de l’école de dimanche en passant par les « club pré-ados », « jeunes », des cultes d’évangélisation, des activités diverses :concerts, visites dans les maisons de retraite, activités de noël, repas fraternels….

 

Ces images montre « mon Église » elle a fêté cette année ses 32 ans ; enfin, je crois que dans notre cœur on reste toujours membre de l’Église dans laquelle nous avons rencontré le Seigneur même si au niveau associatif nous n'en faisons plus partie.

S’il fallait donner une qualité à cette Église, mise à part l’amour de Christ, je dirais « l’unité » car malgré les difficultés par lesquelles elle est passée, elle a su toujours rester dans l’unité et dans la fidélité à la parole. Et pourtant, elle a connu plusieurs divisions. 

Depuis que j’ai quitté cette église, j’ai eu le temps de vivre et m’investir dans la vie de 3 églises différentes. (Plus celles que j’ai visitées)

-----

Pendant ce temps, j’ai vu des chrétiens avec des « dons », très impliqués dans leur assemblée, mais également des chrétiens qui exerçaient des ministères sans avoir le « don » requis ; de même, j’ai vu des chrétiens qui n’arrivaient pas à assumer complètement un « service » au sein de leur église par méconnaissance de la parole.

J'ai fréquenté des églises dirigées pas un seul pasteur, des églises dirigées par un conseil d’anciens ou des frères, puis des églises qui malheureusement manquaient de direction… également rencontré certaines églises ayant besoin de créer un ministère qui n’existait pas.

Quand on s’investit dans une Église local il y a certaines mots et termes qui reviennent, tel que « don », « Talent », « ministère »

Quel est donc la différente entre un don, un talent et un ministère ? Pour cela, je me permets de vous raconter un cours témoignage :

 

« Depuis 4 ans avec mon épouse nous avons eu l’occasion de donner une semaine de nos vacances pour servir en tant que bénévoles dans un camp chrétien orienté vers les familles puis, depuis 2 ans nous faisons partir de l’équipe qui organise le séjour.

 

Nous nous sommes rendu compte des différents besoins spirituels, du fait que certaines personnes vivent des épreuves, de questionnements… c’est également un temps privilégié pour prier les uns avec les autres.

 

il y a deux ans nous étions en sous-effectif pour la partie « enseignement » du séjour, la personne qui en était en charge s'est trouvée surchargée car elle devait assumer la méditation du matin, le temps d’étude d'après le petit déjeuner puis l’ensemble des questions qui pouvaient être soulevée au cours de la journée.

 

2 jours avant le démarrage des camps on m’a demandé si je pouvais au moins assurer la méditation du matin… étant donné que ce temps est facultatif et qu’il n’y a pas beaucoup de monde.

 

Je me rappelle que le premier jour j’ai pris ma bible pour la méditation du matin, mais ce jour-là nous étions 10 personnes dont 4 dénominations représentées… ces dénominations présentaient différents profils allant du plus charismatique au plus conservateur en passant par le traditionaliste et une personne qui n’était pas chrétienne.

 

En voyant le profil du groupe et connaissant les différences relatives à ces profils, et leurs interprétations…. Je me suis demandé comment faire avec un groupe venant d'horizons si différents… ? En effet, la relation avec le Saint esprit, la prière, certaines interprétations ou pratiques… peuvent êtres très différentes d’une église à l’autre…

 

Malgré nos différences nous étions d’accord sur un point : « Jésus est mort pour nos péchés » et que face à la juste loi de Dieu et à la grâce nous sommes tous pareils.

 

Dans l’Église, universelle ou locale, il ne peut être question d’unité qu’entre ceux qui ont accepté personnellement, Jésus comme leur Sauveur, qui ont reçu le Saint-Esprit et sont devenus des membres de l’Église donc :

 

  • Qui reconnaissent être enfants de Dieu

Jean 1 :12

« Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,»

 

  • Qui croient et qui appartiennent à Dieu

Jean 3 :18

« Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.»

 

  • Qui ont mis leur confiance dans le sacrifice de Jésus et qui sont né de nouveau

Jean 3 :3

« Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»

 

Peut-être le Seigneur m’avait appelé. Pendant ce séjour j’ai utilisé mes compétences ou talents pour enseigner, ou Dieu ma permis d’assurer un « court ministère dans l’enseignement », ou peut-être le Seigneur avait mis en place un « don d’enseignant » pour le service des autres.

 

Quel est la différence entre un « don » , « un talent » et un « ministère » ?

 

Un don ou un talent est une aptitude reçue de Dieu qui doit être reconnue (par l’Église) et développée par la personne qui l’a reçue. Le ministère, c’est sa mise en œuvre au service de Dieu et des autres.

 

Pendant ces temps d’étude, pouvons-nous dire que nous sommes une « Église » alors qu’on vient d' horizons si différents ? Pour moi, oui, car même si nous n'étions qu' une Église « provisoire » qui s’est arrêté à la fin des camps, nous suivions les prescriptions que Jésus avait donnée… car là ou deux ou trois sont réunis en son nom il est au milieu d’eux.[(Matthieu 18:20 - « En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.» )]

 

Comment fonctionnaient les premières Églises ?

 

2 - LES EGLISES DU NOUVEAU TESTAMENT

 

Ce message est destiné à l’Église dans le cadre des « ministères » que l’on compte mettre en place et c’est pour cette raison que je ne vais parler que des textes qui ont été adressés à certaines Église  connaissant dans leur assemblée certaines problématiques relatives à leurs structures.

 

De même que maintenant, les églises (les assemblées) dont la bible parle n’étaient pas parfaites et certaines de ces églises sont loin d’être un exemple… Car notre exemple n’est pas et ne doit pas être pris d'une église (même si elle a été fondée et suivie par les apôtres), ni d'un apôtre, ni d'un pasteur, ni d'un enseignant…. Oui l’église (universelle ou locale) est imparfaite, car elle est composée par d' hommes imparfaits… Notre exemple doit être Jésus , mais c’est à cause de notre imperfection en tant que chrétien et en tant qu'église que Jésus est mort pour nous.

Parmi l’ensemble des églises du Nouveau Testament, j’ai choisi 4 églises :

• L’Église qui était à Rome
• L’Église qui était à Corinthe
• L’Église qui était à Éphèse

 

Puis,

 

• L’Église à Saint Maximin

 

3 - les eglises 1

 

 

 

Dans l’Église primitive, les différentes églises locales étaient autonomes et indépendantes. Il n’existait entre elles aucun lien d’organisation ; au-dessus d’elles, aucune autorité pour les commander (exception faite du Saint Esprit).

Le lien entre elles était un lien vivant : les apôtres et les frères qui voyageaient d’une assemblée à l’autre.

L’apôtre se sentait autorisé par Dieu à donner des directives et même des ordres aux églises qu’il avait fondées. Cependant, pour toutes les questions d’organisation interne, l’apôtre veillait à ce que l’autonomie de chaque assemblée soit maintenue. C’était l’Église locale dans son ensemble qui nommait :

 

  • Les anciens (Actes 14 : 23)[Ils désignèrent des anciens dans chaque Église et, après avoir prié et jeûné, ils les confièrent au Seigneur en qui ils avaient cru. ] et les diacres (Actes 6 : 3)[C'est pourquoi, frères et sœurs, choisissez parmi vous sept hommes de qui l'on rende un bon témoignage, remplis d'Esprit [saint] et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail. ]

  • Délégué certaines fonctions (2 Cor 8 :19)[18 Nous envoyons avec lui le frère dont toutes les Églises font l'éloge pour son annonce de l’Évangile. 19 Il a de plus été choisi par les Églises pour être notre compagnon de voyage dans ce geste de générosité que nous accomplissons à la gloire du Seigneur [lui-même] et en témoignage de notre bonne volonté ],

    (Actes 15 :22)[Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, ainsi qu'à toute l’Église, de choisir parmi eux Jude, appelé Barbas, et Silas, des hommes estimés parmi les frères, et de les envoyer à Antioche avec Paul et Barnabas ] ;

    (1 Cor 16 : 3)[Quand je serai chez vous, j'enverrai avec des lettres ceux que vous aurez choisis pour porter vos dons à Jérusalem. ]

 

 

EGLISE DE ROME

 

Commençons par l’Église de Rome. Quand je fais référence à l’Église de Rome, je fais bien référence à celle du premier siècle dont Paul écrit, et non à l’Église actuelle qui est à Rome qui est aujourd’hui bien différente quant à sa croyance, sa structure et son fonctionnement.

La lettre à cette église est la plus longue de toutes les lettres du Nouveau Testament, cette lettre est également l’exposé le plus large du message chrétien que nous avons reçu de Paul.

 

 

Paul avait déjà parcouru une grand partie orientale de l’empire romain en prêchant un simple est court message :

« l’Évangile »

 

(Romains 1:16)[En effet, je n'ai pas honte de l’Évangile [de Christ]: c'est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d'abord, mais aussi du non-Juif. ]

 

(1Cor 15-1-4)[1 Je vous rappelle, frères et sœurs, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous tenez ferme. 2 C'est aussi par lui que vous êtes sauvés si vous le retenez dans les termes où je vous l'ai annoncé; autrement, votre foi aurait été inutile. 3 Je vous ai transmis avant tout le message que j'avais moi aussi reçu: Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Écritures; 4 il a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Écritures. ].

 

 Le désir de Paul était  de visiter les autres provinces de l’empire c’est ai dire aller en Espagne.
Dans ce projet de voyage, il voulait visiter l’église de Rome, église qui selon lui était "renommée  dans le monde entier

(Rom 1 :8)[Tout d'abord, je dis à mon Dieu par Jésus-Christ toute ma reconnaissance au sujet de vous tous parce que dans le monde entier on parle de votre foi. ]

 

Il faut savoir que dans les premières Églises les apôtres étaient confrontés à une problématique qui aujourd’hui peut nous sembler obsolète ou d’une autre époque.

En effet, dans le premier siècle il existait 2 sortes de personnes qui pouvaient accepter Christ, bien que toutes les deux venaient à former un seul peuple, l’acceptation de l’évangile me semble légèrement différente.

 

D'un côté nous avions les personnes de confession juive ou des sympathisant juifs qui venaient découvrir que Jésus était le sauveur promis… ces personnes avaient une connaissance des textes bibliques (c’est-à-dire des Écritures de l’époque), l’histoire, les promesses liées au Sauveur et une véritable certitude dans l’attente de sa venue…

 

D’autre part, il y avait des personnes comme moi (et peut être comme vous si vous n’étiez pas juif) c’est-à-dire des personnes qui n’avaient pas une connaissance biblique mais à qui, à un moment donné dans leur vie, Jésus s’est révélé à eux et ils ont compris ce que Jésus avait fait pour eux.

 

(Romains 2:10,11)[10 La gloire, l'honneur et la paix seront pour tout homme qui fait le bien, le Juif d'abord, mais aussi le non-Juif, 11 car devant Dieu il n'y a pas de favoritisme. ]

 

Cependant, malgré la renommée de cette église parmi les chrétiens, Paul semble discerner une division :

 

D’un côté il y avait les Juifs devenus chrétiens qui avaient une espèce de fierté qui les poussait à se reposer sur leur connaissance de la loi (10 commandements) et ils se glorifiaient devant Dieu… [Rom 2 :17 - « Toi qui te donnes le nom de Juif, tu te reposes sur la loi, tu places ta fierté dans ton Dieu, »] ils enseignaient et jugeaient les autres…

Le problème est qu’ils ne s’appliquaient pas la loi à eux même, car le but des 10 commandements (loi morale de Dieu) est de nous montrer notre vrai nature face à la « juste justice » de Dieu. Paul est obligé de leur rappeler qu’ils ne sont pas plus justes que les autres sous prétexte de leur connaissance [Rom 3 :10 - « comme cela est écrit: Il n'y a pas de juste, pas même un seul; ».]

 

Dans l’autre côté, il y avait ceux qui n’étaient pas Juifs et qui, grâce à la bonne nouvelle du sacrifice de Jésus, découvraient la Justification devant Dieu par l’œuvre de Christ en affirmant n' être sous aucune loi…. Paul est obligé de leur rappeler :« Rom 6 :15 Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là! 16Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice? »

 

Dans nos églises d’aujourd’hui, nous n’avons plus ce problème entre Juifs et Grecs, cependant nous pouvons trouver un problème équivalent entre ceux qui sont chrétiens depuis très longtemps… et qui ont compris la « grâce » et qui ont grandi dans leur connaissance biblique ainsi que d’autres sujets autour du message de la croix, et les chrétiens qui viennent d’accepter le message de Jésus et qui n’ont pas encore acquis toute la sagesse et connaissance biblique dans leur vie.

 

Cela « peut » éventuellement, créer une division, de fonctionnement, face à l'engagement, d'organisation et surtout dans l’union de l’église… permettez-moi de vous montrer une image :

 

4 - Rome -

5 - Rome 2

Paul aurait pu comparer l’église de Romains à une ville, montrant que dans une assemblée nous pouvons trouver différents groupes de maisons (ou de personnes) divisés dans des quartiers en fonction de leur classe sociale, connaissance, origine, Age, affinités… et pourtant il décide de donner l’image d’un olivier… 

Pour quoi :
- Pour suivre et confirmer la prière de Jésus (Jean 17:20-23)[«»Je ne prie pas pour eux seulement, mais encore pour ceux qui croiront en moi à travers leur parole, 21 afin que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient [un] en nous pour que le monde croie que tu m'as envoyé. 22 Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée afin qu'ils soient un comme nous sommes un 23 - moi en eux et toi en moi -, afin qu'ils soient parfaitement un et qu'ainsi le monde reconnaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.  » ,

Jésus n’avait pas dit que mon église soit unie… Mais que mon église soit « un » comme un seul corps…

Bien que nous sommes dans une configuration différente, je prends cet exemple que même dans nos ministères nous devons agir comme une seule unité, c’est-à-dire comme une seule personne.

 

 

EGLISE DE CORINTHE

 

A la lecture de cette lettre, l’église de Corinthe peut apparaître comme un catalogue de problèmes : 

- Divisions Chapitre 3 et 4
- Immoralité Chapitre 5 à 7
- Compromis avec des pratiques non chrétiennes  Chapitre 8 à 10

Face à ce désordre Paul va rappeler comment l’ordre de Dieu doit être rétabli dans l’assemblée en faisant un rappel sur : 

- La cène et sa signification Chapitre 11
- Les dons spirituels  Chapitre 12
- L’amour Chapitre 13
- La prophétie  Chapitre 14
- La résurrection de Jésus Chapitre 15

Et pour autant malgré cette situation, Paul dira de cette Église : 

 

(1Corinthiens 1:8)

« C'est lui aussi qui vous affermira jusqu'à la fin pour que vous soyez irréprochables le jour de notre Seigneur Jésus-Christ. »

 

Mais qui distribue les dons dans l’église local, le pasteur, les anciens… ?

- C’est l’Esprit-Saint :

 

(1Corinthiens 12:11)

« Mais toutes ces choses, c'est un seul et même Esprit qui les accomplit, en les distribuant à chacun en particulier comme il le veut.»

 

Avant de continuer, je souhaite faire une parenthèse au sujet des « dons spirituels. »


Dans l’église universelle actuelle, il existe différents points de vue sur les dons charismatiques. Nos différentes opinions sur ce sujet révèlent notre incapacité et notre méconnaissance en tant qu’Église à comprendre parfaitement la Parole de Dieu et, pour cette raison, nous devons être humbles entre nous.

Quelle est la différence entre un « talent » et un « don spirituel » ?

Il existe des similitudes et des différences entre les talents et les dons spirituels. Les deux sont des cadeaux de Dieu liés à la naissance de la personne. Le talent à la naissance terrestre de la personne et le « don spirituel » à la deuxième naissance, c'est-à-dire à la naissance spirituelle.

Une personne (quelle que soit sa croyance en Dieu) peut être dotée d’un « talent ou capacités » donnés par Dieu (certaines ont une aptitude naturelle à la musique, aux arts ou à aux sciences) ces personnes peuvent également développer leur talent grâce à leur environnement, une famille dont l’ensemble de membres est bricoleur aidera à développer un talent dans les métiers de la construction, de la fabrication. Ces talents sont dès l’origine conçus pour la personne qui les détient, pour son entourage et sa vie.


Un don spirituel est le résultat de la puissance du Saint-Esprit dans une personne, les « dons spirituels » ne sont donnés qu’aux chrétiens et ne doivent être utilisés que pour la gloire de Dieu et rester au service de l’église locale et de son influence . La personne qui réceptionne un tel don, un, n’est pas forcément consciente qu’elle le détient (c’est l’esprit qui agit dans la personne sauvé pour la gloire de Dieu, de plus un tel don spirituel permets l’édification de l’église.

J'affirme (et c’est ma position) que tous les dons spirituels cités en 1 cor 12 et Romains 12 peuvent être aujourd'hui vécus dans l’église. Cependant, je nie que les Chrétiens puissent avoir la même autorité et le même profil, la même fonction que les apôtres du Christ (les 12).

 

Également, je crois qu’aujourd’hui certains « dons spirituelles » sont des « contrefaçons » de l’ennemi. Il convient donc de faire attention et d'user de discernement de ce qui vient de Dieu ou pas. Le meilleur moyen étant de se demander si ce qui s’opère au travers de ce don est bien au service de la gloire de Dieu.

Exemple : Une mère qui résiste et garde la foi au sein d’un hôpital pédiatrique en cancérologie pour sa fille de deux ans atteinte et qui témoigne, n’est-ce pas là un don spirituel.

 

Certains, pourraient dire que cette position nie l’existence des miracles de nos jours. Comment cela peut être justifié? 

Le don de la vie éternelle n'est-il pas une opération miraculeuse de Dieu ? Notre croyance en Jésus n'est-elle pas une opération miraculeuse ? 

Le changement que vit une personne après avoir accepté l’Évangile pour être éternellement vivante en Christ, n’est-ce pas là un miracle ?

Il me semble que oui.

Dieu fait des miracles aujourd’hui, ainsi que des guérisons, il donne des paroles de prophétie, de connaissance… mais pour les autres, leur salut, pour le service, pour Sa gloire, et je n’ai qu’une faible, très faible idée de tout ce que Dieu réalise au travers de nous tous sans même que l’on s’en aperçoive.

 

Les « dons » ont été donné à l’église pour accomplir une seule fonction c’est-à-dire l’édifier et pour s’investir dans un ministère.

A Corinthe il y avait des divisions à cause de dons ( et pas à cause des ministères), c’est pour cette raison que Paul est obligé de mettre en avant une voie par excellence pour leur « unité » celle de l’Amour.

 

C'est-à-dire une marche dans l’amour calquée sur Jésus.

Comment est-elle réalisable ?

Par l’esprit qui habite en nous car :

 

1Corinthiens 12:13)

« En effet, que nous soyons juifs ou grecs, esclaves ou libres, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps et nous avons tous bu à un seul Esprit. »

 

 

EGLISE D’EPHESE

 

On peut se demander pourquoi l’apôtre Paul avait écrit l’épître aux Éphésiens. Il n’avait pas de division apparente et cette lettre ne concerne pas la vie d’église, cène, réunions, anciens et diacres…

 

Si nous examinons cette lettre d’un peu plus près, nous constatons que l’apôtre souligne particulièrement l’exportation à l’unité des chrétiens, en lui accordant la première place et en la répétant. Car le désir de Dieu est de tout réunir en Jésus

 

(Éphésiens 1:12,13)

« 12 pour servir à célébrer sa gloire, nous qui avons par avance espéré dans le Messie.
13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile qui vous sauve, en lui vous avez cru et vous avez été marqués de l'empreinte du Saint-Esprit qui avait été promis
 »

 

(Éphésiens 2:18)

« A travers lui, en effet, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père par le même Esprit.»

 

 

3. « L’UNITE DANS L’EGLISE »

 

L’unité dans l’église locale est conservée lorsque elle est basé sur Jésus et lorsque chacun reconnaît les dons, talents et ministères de l’autre, sachant que tous les services, si divers soient-ils, contribuent à la même tâche : L’édification de l’église et à l’annonce de l’évangile.

 

Quelques obstacles à cette unité :

 

  • Manque d’humilité

  • Manque Douceur

  • Manque Patience

  • La colère

  • Le jugement

  • L’absence du pardon

 

 

Ces comportements mettent l’unité en péril, car ils créent entre les chrétiens des sentiments de frustration, de gêne, des jugements et mise à l’écart…

 

« conclusion »

 

Les gens ont besoin de valeurs, de conseils, de guérisons, d'identité, de pardon….

 

Nos ministères peuvent répondre à ce besoin du moment qu’il ne cache pas la personne qui est derrière notre service, c'est-à-dire Jésus.

 

 

D.P .D.L.

*

Note de l'auteur de ce message :

3 livres qui m'ont aidé pour ce message : 

* La Bible + de 40 Auteurs, mais une seule et même source Divine 


* Vivre l'unité de l'église Alfred KUEN 

* En manos de la gracia MAX LUCADO

Le dernier livre est un des meilleurs que j'ai lu sur la "grâce" malheureusement, il n'est pas encore en français. 
je cite son auteur : La "grâce" est le fait de recevoir de la part de Dieu le contraire de ce qu'on mérite.

 

Publicité
Commentaires
VOIS... ET VIENS
  • Blog de vie chrétienne, «Suivre Jésus VOIS et VIENS». Nous vous invitons à « venir… et à voir… » à vous nourrir spirituellement, à nous commenter, à vous abonner. Mise à jour quotidienne. Joie et paix
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Archives
Publicité