COMPRENDRE LA VIE

 

Ô Éternel,

fais-moi savoir quand finira ma vie,

quel est le nombre de mes jours,

afin que je sache à quel point

ma vie est éphémère

(Psaume 39.5)

 

Lecture proposée : (Psaume 39.5-7)

 

 

 

 

« Se préparer pour notre dernier jour devrait être le souci de chaque jour »

(Matthew Henry)

 

DE LA PAROLE...

 

Combien de temps vous reste-t-il à vivre ? Cette question donne à réfléchir, car nous n'en connaissons pas la réponse. Nous ne pouvons pas le savoir, sauf révélation divine particulière réservée à un très petit nombre. Que nous soyons en parfaite santé ou en phase terminale d'une maladie, nous ne pouvons pas savoir combien de temps il nous reste à vivre sur cette terre. Les diagnostics des médecins sont sujets à erreur. Une personne en bonne santé peut être tuée dans un accident de la route. Seul Dieu connaît le jour de notre départ d'ici-bas.

 

Nombreux sont ceux qui préféreraient ne pas aborder cette question. Elle est beaucoup trop morbide à leurs yeux. Mais David veut savoir ; il demande à Dieu une révélation, pour lui rappeler combien sa vie est éphémère. Comprenons bien, il ne demande pas nécessairement de connaître la date de sa mort. Il souhaite simplement recevoir un sens de l'urgence qui reflète la brièveté de notre vie. Il désire apprécier chaque instant.

 

Nous devrions faire de même. Loin d'être une pensée morbide, comprendre la brièveté de notre vie terrestre nous aidera à saisir l'essentiel. Nous commencerons à lutter pour ce qui est important et à renoncer à ce qui ne l'est pas ; Nous pourrons définir nos vraies priorités . Questionnez ceux qui n'ont que peu de temps à vivre. Le sentiment de la fragilité de la vie peut conduire à un changement radical de l'échelle des valeurs.

 

 

AUX ACTES

 

Voulez-vous relever le défi ? N'attendez-pas le diagnostic d'un médecin. Osez et choisissez vous-même une date. « De combien de temps ai-je besoin pour vivre en fonction de mes vraies priorités ? » Un an ? Cinq ans ? Six mois ? A vous de décider. Faites-le et vivez comme s'il ne vous restait plus qu'un an, ou le temps que vous aurez choisi. Supposons, par exemple, que Dieu vous rappelle dans un an. Vos priorités vont certainement changer. Votre relation avec Dieu et avec les autres va se transformer. Commencez à vivre à la lumière de l'éternité et vous comprendrez la vie que Dieu vous a donnée.

 

(Extrait du livre « 365 méditations – Dans ses pas » de Chris Tiegreen)

Ichtus (2)