QUE FAIRE DE SON IMAGINAIRE (Photopoème)2400X3399ok

Que faire de son imaginaire face à la conscience ?


*

Tout manipule si la conscience ploie.

Subi, l’effet du désir s’entache de peur

Qui s’imprègne du son des regards, à la vue des mots,

Tandis que les paroles tues accompagnent le silence,

Dans son désert humain ensablant les élans.

'

Hybride, la concision des gestes protecteurs

Sauve l’intime pensée d’exister seulement pour soi-même,

Alors que la connaissance évasive des faits tus

Alimente le feu qui ronge ouvrant sur culpabilité.

Les choses sont-elles induites alors que l’homme crée ?

'

Ne plus rien comprendre sinon que le temps s’est affolé

Fait pleuvoir le soleil sur fuite de la lune,

Et c’est toujours la terre qui boit sur la nature en berne !

Larguons la grand’ voile et dans l’éther imbu

L’univers nous dévoile pourquoi l’homme s’attache.

'

Pourquoi l’homme lé, fleur d’air opportune,

Couvre les murs de ses vies d’un ego comédien ?

Il fait s’entrechoquer des mots, en tremblements d’errance,

Sur les philosophies nourries aux vapeurs de la métaphysique ;

Sur la laïcité imprégnée « multiplement » de l’air du temps.


'
De l’esprit qui l’anime à la matière qui le plombe

L’humain démagogue mélange sagesse et religion

Il poursuit le massacre de tous les "temps-présents";

Son seul « leitmotiv » résume tous les « carpe-diem » :
Unique jouissance de l’instant subi ne sera jamais graines .




Yann