1 Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit à l'intérieur et à l'extérieur, fermé grâce à sept sceaux. 2 Je vis aussi un ange puissant proclamer d'une voix forte: «Qui est digne d'ouvrir le livre et d'en briser les sceaux?» 3 Mais personne, ni dans le ciel ni sur la terre ni sous la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder. 4 Je pleurais beaucoup parce que personne n'avait été trouvé digne d'ouvrir le livre et de le regarder. 5 Alors l'un des anciens me dit: «Ne pleure pas, car le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.»
6 Puis je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des anciens, un agneau debout comme offert en sacrifice. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. 7 Il vint prendre [le livre] de la main droite de celui qui était assis sur le trône.
8 Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints, 9 et ils chantaient un cantique nouveau en disant: «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»
11 Je regardai et j'entendis la voix de nombreux anges rassemblés autour du trône, des êtres vivants et des anciens; ils étaient des myriades de myriades et des milliers de milliers. 12 Ils disaient d'une voix forte: «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.»


Notes de la Bible Segond 21

Apocalypse 5

  • 5.1 Sceaux : l'empreinte d'un sceau (bague ou objet cylindrique) apposée sur un document servait à le protéger, à l'authentifier ou à signaler son propriétaire.

  • 5.8 Saints : manière de désigner les chrétiens en tant que personnes consacrées à Dieu et appelées à avoir le comportement qui découle de leur appartenance à ce Dieu.

(Apocalypse 5.1-12)

 

 

 

DES LARMES DE PEUR

 

Jean, le grand apôtre et celui que Jésus aimait, a fondu en larmes.

 

En prison (Apocalypse 5.1-12), Jean s’est retrouvé en vision dans la salle du trône de Dieu, des événements à venir défilant devant ses yeux. Au ciel, Jean a vu Dieu tenir dans sa main un livre portant des sceaux. Il a fondu en larmes, car en admirant les gloires de la présence de Dieu, il ne voyait personne capable d’ouvrir le livre –personne n’ayant le pouvoir de livrer la dernière révélation de Dieu et d’achever le dernier chapitre du drame de l’Histoire.

 

En tant qu’apôtre, Jean avait pu observer le pouvoir du péché à l’œuvre dans le monde. Il avait vu Jésus vivre et mourir ici-bas pour vaincre le péché, puis monter au ciel. Par contre, le constat que personne n’était digne d’ouvrir le livre et de vaincre le péché à tout jamais le remplissait maintenant de crainte (v.4).

 

Imaginez un peu ce qui s’est passé par la suite dans cette vision. Un vieillard s’est approché de Jean et lui a dit : « ne pleure point », avant d’ajouter en désignant du doigt une personne qu’il connaissait : « (Voici), le lion de la tribu de Juda » (v.5). Jean a alors vu Jésus – le seul qui avait le pouvoir de prendre le livre, d’en ouvrir les sceaux et d’en achever l’histoire.

 

Les larmes de Jean n’ont pas tardé à se tarir, et des millions d’anges se sont mis à proclamer que l’Agneau est digne (voir v. 12).

 

Pleurez-vous ? Si c’est le cas, posez le regard sur l’ami de Jean – Jésus. Il est digne de votre confiance. Confiez-lui tout.

 

L’agneau qui est mort pour nous sauver est le Berger qui vit pour nous diriger

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien » - J.D.B)

 

Ichtus (2)