10 C'est à cela que l'on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable: celui qui ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, tout comme celui qui n'aime pas son frère.
11 En effet, le message qui vous a été annoncé et que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres. 12 N'imitons pas Caïn: il était du mal et il a tué son frère. Et pourquoi l'a-t-il tué? Parce que sa manière d'agir était mauvaise tandis que celle de son frère était juste. 13 Ne vous étonnez pas, mes frères et sœurs, si le monde vous déteste. 14 Quant à nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons les frères et sœurs. Celui qui n'aime pas [son frère] reste dans la mort. 15 Tout homme qui déteste son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle en lui.
16 Voici comment nous avons connu l'amour: Christ a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères et sœurs. 17 Si quelqu'un qui possède les biens de ce monde voit son frère dans le besoin et lui ferme son cœur, comment l'amour de Dieu peut-il demeurer en lui?
18 Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité.

( 1 Jean 3.10-18)

 

 

ENTIER POUR CHRIST

 

Faisons attention ! Nous ne pouvons en même temps parler de Jésus-Christ et avoir un comportement qui contredit nos paroles. Ces deux façons d’agir ne peuvent en aucun cas cohabiter.

 

Je ne voudrais pas juger qui que ce soit (car qui suis-je pour juger ?), mais franchement, soyons honnêtes. Notre vie de tous les jours est-elle toujours le reflet exact de ce que nous demande Jésus ? Notre façon de vivre certaines situations –des plus banales aux plus complexes- est-elle toujours conforme à ce que Jésus ferait à notre place ?

 

Nos actes doivent absolument confirmer ce que nous disons : la plus belle preuve de notre appartenance à Jésus-Christ se verra dans notre vie de tous les jours.

 

Soyons des imitateurs de Jésus, comme nous le demande l’apôtre Paul, qui imitait lui-même le seigneur : Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous (Philippiens 3.17)

 

Ne soyons pas des chrétiens du dimanche, mais des chrétiens de tous les jours. Soyons entiers pour Jésus, ne le suivons pas à moitié seulement. Je vous propose cette simple question que je me pose dans toutes les situations :

Que ferait Jésus à ma place ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » )

 

Ichtus (2)