Si nous nous jugions nous-mêmes,

nous ne serions pas jugés

(1 Corinthiens 11.31)

 

Lecture proposée : (1 Jean 1.5 à 2.2)

1 Jean 1 (Segond 21)

La parole de la vie et son message (1.1–2.28)

Un Dieu de lumière

1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l'annonçons. 2 La vie, en effet, s'est manifestée; nous l'avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l'annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous. 3 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons [à vous aussi] afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, c'est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ que nous sommes en communion, 4 et nous vous écrivons cela afin que notre joie soit complète.
5 Voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons: Dieu est lumière et il n'y a pas de ténèbres en lui. 6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne mettons pas la vérité en pratique. 7 Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché.
8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous. 9 Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. 10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous faisons de Dieu un menteur, et sa parole n'est pas en nous.


Notes de la Bible Segond 21

1 Jean 1

  • 1.2 La vie… s'est manifestée : allusion à l'incarnation de Jésus-Christ.

     

1 Jean 2:1,2 (Segond 21)

1 Mes petits enfants, je vous écris cela afin que vous ne péchiez pas. Mais si quelqu'un a péché, nous avons un défenseur auprès du Père, Jésus-Christ le juste. 2 Il est lui-même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

 

 

 

 

SE JUGER SOI-MEME

 

Le début du verset du jour peut aussi être traduit par : « si nous nous discernions nous-mêmes ». Le contexte est celui de l'enseignement donné sur le repas du Seigneur. Un chrétien authentique souhaite prendre ce repas dignement (verset 27) en discernant (même verbe dans l'original) le corps du Seigneur (verset 29) -expression qu'on peut attribuer au symbole du pain, mais aussi à la réalité de l'Eglise. Que peut donc inclure un « discernement de soi-même » ?

 

Rédigée bien avant l'invention de la psychologie, la Parole de Dieu éclaire nos motivations profondes, sans que nous ayons à nous livrer à une introspection maladive, mais sans que nous restions non plus dans une attitude légère. Je trouve que la lecture proposée dans la première lettre de Jean nous éclaire sur le sujet du discernement de soi-même.

 

Face à la réalité du péché dans notre vie et devant le Dieu qui est lumière (1 Jean 1.5), la lecture proposée nous montre que nous avons trois attitudes possibles. La première est la négligence, qui est mensonge et désobéissance. La deuxième est la suffisance, qui est arrogance. La troisième est la repentance, qui apporte pardon, purification et assurance. Saisissons l'occasion du repas du Seigneur pour renouveler notre volonté de mener une vie pure. Choisissons la troisième attitude !

 

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Jean-Louis Théron)

 

Ichtus (2)