Moïse avait épousé une femme kouchite.

Miriam et Aaron le critiquèrent

à propos de ce mariage

(Nombres 12.1)

 

Lecture proposée : (Nombres 12.1-15)

1 Miriam et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme cushite qu'il avait épousée. En effet, il avait épousé une femme cushite. 2 Ils dirent: «Est-ce seulement par Moïse que l’Éternel parle? N'est-ce pas aussi par nous qu'il parle?» L’Éternel l'entendit. 3 Or, Moïse était un homme très humble, plus humble que n'importe quel homme à la surface de la terre.
4 Soudain l’Éternel dit à Moïse, à Aaron et à Miriam: «Vous trois, allez à la tente de la rencontre!» et ils y allèrent tous les trois. 5 L’Éternel descendit dans la colonne de nuée et se tint à l'entrée de la tente. Il appela Aaron et Miriam, qui s'avancèrent tous les deux, 6 et il dit:
«Écoutez bien mes paroles!
Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète,
c'est dans une vision que moi, l’Éternel, je me révélerai à lui,
c'est dans un rêve que je lui parlerai.
7 Ce n'est pas le cas avec *mon serviteur Moïse.
Il est fidèle dans toute ma maison.
8 Je lui parle directement,
je me révèle à lui sans énigmes
et il voit une représentation de l’Éternel.
Comment se fait-il que vous n'ayez pas eu peur
de parler contre mon serviteur Moïse?»
9 La colère de l’Éternel s'enflamma contre eux. Il s'en alla, 10 et la nuée se retira de dessus la tente. Et voici que Miriam était frappée de lèpre, elle était blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Miriam et vit qu'elle avait la lèpre. 11 Alors il dit à Moïse: «De grâce, mon seigneur, ne nous fais pas supporter les conséquences du péché que nous avons eu la folie de commettre et dont nous nous sommes rendus coupables! 12 Qu'elle ne soit pas comme l'enfant mort-né qui sort à moitié décharné du ventre de sa mère!» 13 Moïse cria à l’Éternel en disant: «O Dieu, je t'en prie, guéris-la!» 14 Et l’Éternel dit à Moïse: «Si son père lui avait craché au visage, ne serait-elle pas pendant 7 jours un objet de honte? Qu'elle soit enfermée 7 jours à l'extérieur du camp; après quoi, on l'y réintégrera.» 15 Miriam fut enfermée 7 jours à l'extérieur du camp, et le peuple ne partit pas jusqu'à sa réintégration.

 

 

L'ENVIE

 

Un jour, dans mon université, un poste à responsabilité fut vacant. Un de mes collègues, que j'apprécie depuis longtemps, l'occupa. Peu à peu, je me mis à me dire que, finalement, moi aussi, j'aurais pu être nommé à ce poste ; moi aussi, j'aurais pu avoir le beau grand bureau. Et je me surpris moi-même à critiquer mon collègue, que pourtant j'estimais, avec des motifs futiles ! Qu'est-ce qui t'arrive, me suis-je dit, pour en être réduit à cela ?

 

Comme le montre le passage du jour, l'envie, la jalousie peuvent se cacher sous des masques. Pour Miriam : le prétexte fut la femme de Moïse, une étrangère ! Mais en fait, le vrai motif de ses critiques était l'envie de la position de son frère. Moïse , déjà abattu par les critiques du peuple (Nombres 11.15)[Plutôt que de me traiter ainsi, tue-moi donc, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur.» ], fut démoli par cette attaque « fraternelle ».

 

Dieu intervint, car cette critique était avant tout dirigée contre lui. C'est lui qui avait placé Moïse à cet endroit, avec ce peuple, dans ces circonstances.

 

De même pour nous . Quand nous sommes envieux, c'est comme si nous disions : « Seigneur, tu t'es trompé ».

 

Quant à Moïse, il eut une attitude exemplaire. Il ne haussa pas le ton, ne chercha pas à se venger devant la lâcheté de l'attaque, mais il intercéda pour le coupable ! Son secret : une communion avec Dieu à toute épreuve. Et nous ?

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Eric Preud'homme)

 

Ichtus (2)