Réjouissez-vous, au contraire,

de la part que vous avez

aux souffrances de Christ

(1 Pierre 4.13)

 

Lecture proposée : (1 Pierre 1.1-9)

1 De la part de Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie. A vous qui avez été choisis 2 conformément à la prescience de Dieu le Père et conduits à la sainteté par l'Esprit afin de devenir obéissants et d'être purifiés par le sang de Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées!
3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ! Conformément à sa grande bonté, il nous a fait naître de nouveau à travers la résurrection de Jésus-Christ pour une espérance vivante, 4 pour un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. Il vous est réservé dans le ciel, à vous 5 qui êtes gardés par la puissance de Dieu, au moyen de la foi, pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps.
6 C'est ce qui fait votre joie, même si maintenant, puisqu'il le faut, vous êtes pour un peu de temps attristés par diverses épreuves. 7 Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi – beaucoup plus précieuse que l'or, qui est périssable et que l'on soumet pourtant à l'épreuve du feu – aura pour résultat la louange, la gloire et l'honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra. 8 Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore et vous vous réjouissez d'une joie indescriptible et glorieuse 9 parce que vous obtenez le salut de votre âme pour prix de votre foi.

 

 

COMMENT S’EPANOUIR

 

Ma famille et moi vivons dans un appartement, si bien que notre « jardin de fleurs » se compose de plantes qu’il est possible de faire pousser à l’intérieur. Pendant longtemps, nos plantes ont refusé de fleurir en dépit de leur arrosage et de leur fertilisation. Puis nous avons découvert que le sol devait être ratissé et retourné pour que les plantes y fleurissent.

 

Maintenant, nos plantes en pot, aux feuilles saines et chargées de fleurs, sont un régal pour l’œil.

 

Pour fleurir, nous avons parfois besoin d’être un peu ratissés et retournés dans la vie. En écrivant aux croyants harcelés de son époque, Pierre a dit : « Mes bien-aimés, ne trouvez pas étrange d’être dans la fournaise de l’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’extraordinaire. Réjouissez-vous, au contraire » (1 Pierre 4.12-13).

 

Comme le sol de nos plantes en pot, la vie de ces chrétiens a été « retournée ». Dieu cherchait ainsi à amener leur foi à produire la louange et la gloire qui lui sont dues par la révélation de Jésus-Christ (1Pierre 1.7)[Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi – beaucoup plus précieuse que l'or, qui est périssable et que l'on soumet pourtant à l'épreuve du feu – aura pour résultat la louange, la gloire et l'honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra.].

 

Dieu veut dégager les choses qui risquent d’étouffer notre vie et de nous empêcher d’irradier la joie . Pour ce faire, il doit parfois permettre la souffrance et les ennuis – des épreuves qui contribuent à retourner le sol de notre vie. Si c’est ce que vous vivez aujourd’hui, réjouissez-vous-en. Abandonnez-vous à son œuvre et découvrez une joie et des fruits que vous n’auriez jamais cru possibles-.

 

Ceux qui bénissent Dieu dans leurs épreuves, Dieu les bénira par leurs épreuves.

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien – C.P.H)

Ichtus (2)