Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures,

un argent affiné dans un creuset en argile et sept fois épuré

(Psaume 12.7)

 

Lecture proposée : (Jacques 3.1-12)

1 Ne soyez pas nombreux à vouloir devenir des enseignants car, vous le savez, mes frères et sœurs, nous serons jugés plus sévèrement. 2 En effet, nous trébuchons tous de bien des manières. Si quelqu'un ne trébuche pas en paroles, c'est un homme mûr, capable de tenir tout son corps en bride.
3 Quand nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu'ils nous obéissent, nous dirigeons ainsi leur corps tout entier. 4 Voyez aussi les bateaux: même très grands et poussés par des vents impétueux, ils sont conduits par un tout petit gouvernail là où le pilote le veut. 5 De même, la langue est un petit membre et elle peut se vanter de grandes choses. Voyez comme un petit feu peut embraser une grande forêt! 6 La langue aussi est un feu, c'est le monde de la méchanceté. [Ainsi,] la langue se trouve parmi nos membres; elle souille tout notre corps et enflamme le cours de notre existence, étant elle-même enflammée par l'enfer.
7 Toutes les espèces de bêtes, d'oiseaux, de reptiles et d'animaux marins peuvent être domptées et ont été domptées par l'homme. 8 La langue en revanche, aucun homme ne peut la dompter; c'est un mal qu'on ne peut pas maîtriser, elle est pleine d'un venin mortel. 9 Par elle nous bénissons Dieu notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l'image de Dieu. 10 De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Mes frères et sœurs, il ne faut pas que tel soit le cas. 11 Une source fait-elle jaillir par la même ouverture de l'eau douce et de l'eau amère? 12 Un figuier, mes frères et sœurs, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues? [De même,] aucune source ne peut produire de l'eau salée et de l'eau douce.

 

 

ATTENTION, BARRAGE !

 

Etes-vous déjà allés sur un barrage ? C’est un endroit caractérisé par des contraires et qui me fait penser à notre langue. D’un côté du barrage, l’eau est paisible et évoque l’effet bénéfique et vital qu’elle peut avoir pour tout homme. De l’autre côté, par contre, l’eau est pleine de remous, il y a du bruit, et cela peu éclabousser autour…, ce qui montre à quel point l’eau peut être incontrôlable et destructrice par moments.

 

Reprenons cette image de l’eau, à la fois salutaire et ravageuse, et appliquons-la à notre langue à l’aide de notre lecture proposée. Ce petit organe peut également faire autant de mal que de bien, n’est-ce pas ? Tout dépend de quel côté du barrage nous nous tenons lorsque nous l’utilisons.

 

Puissions-nous aujourd’hui garder en tête la puissance soit destructrice soit régénératrice que peuvent avoir nos paroles. Faisons tout pour avoir un débit paisible, édifiant et valorisant pour les gens qui nous entourent, quels qu’ils soient ! Sachons faire barrage au moindre propos fait sous le coup d’une émotion négative intense !

 

Comme le dit Paul : Qu’aucune parole malsaine ne sorte de votre bouche, mais seulement de bonnes paroles qui, en fonction des besoins, servent à l’édification et transmettent une grâce à ceux qui les entendent (Ephésiens 4.29).

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » – Méryl Sutherland)

 

Ichtus (2)