PavP00021-Eclipse

E C L I P S E

 

Car j’ai vécu à cœur d’Immense

Et l’âme toujours en vibrance.

Ai navigué sur tous les flots,

Entre le Pardon et l’Espoir

Accrochés aux lueurs du soir.

Ai hébergé des cœurs blessés,

Leur prodiguant muets murmures

En douce brise d’un Passé.

 

MAIS… TOI…

 

L’autre couleur du verbe Aimer,

Orné de je t’aime en silence

Où tu me laisserais le temps…

Offre-moi les couleurs du vent

Où ta patience sourira.

Je suis aux portes de l’errance,

Me brûlant à la cendre chaude

Qui met le feu à mes pensées.

 

MAIS… TOI…

 

Mets léger souffle sur ma joue,

Que Sombre fuie à tire-d’ailes.

Viens embraser toutes mes peurs,

Fais rejaillir d’un cœur, la Vie,

Et son sourire à fleur de lèvres.

Ravive les désirs printemps

Et colorie ce bel automne

Qui fait se croiser nos chemins.

 

MAIS… TOI…

 

L’autre couleur du verbe Aimer…

Si je devais partir

J’aurais eu entre les mains

Ton cœur grand comme le ciel,

En tendresse infinie,

Et sa douceur sans nom.

Toi qui me donnes le temps,

Héberge mon cœur blessé…

 

MAIS… TOI…

 

Prodigue en doux murmures

La brise d’un élan

Au je t’aime en silence

Brillant discret en moi.

Attends-moi… attends… moi,

Car c’est à ce seul prix

Qu’un beau jour renaîtra

Un cœur tout neuf pour Toi…

 

Un cœur au vent

A héberger,

Aux doux instants

De ton Aimer.

 

 

Nostalgie

Septembre 2008